Agritrop
Home

Abondance relative des tabanidés dans la région des savanes de Côte d'Ivoire

Acapovi Geneviève, Yao Y., N'Goran E., Dia Mamadou Lamine, Desquesnes Marc. 2001. Abondance relative des tabanidés dans la région des savanes de Côte d'Ivoire. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 54 (2) : pp. 109-114.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID489741.pdf

Télécharger (976kB) | Preview

Titre anglais : Relative abundance of tabanids in the savanna regions of Côte d'Ivoire / Titre espagnol : Abundancia relativa de tabanidos en la region de las sabanas en Côte d'Ivoire

Abstract : L'existence, l'abondance, la dynamique saisonnière, les préférences écologiques et la diversité des espèces de tabanidés ont été évaluées par des captures d'insectes à l'aide de pièges Nzi. L'étude a été menée durant quatre saisons dans quatre types de sites (savane, forêt, galerie et parc) et dans quatre localités des deux principaux départements d'élevage du nord et du nord-ouest de la Côte d'ivoire, Odienné et Korhogo. Seize espèces de tabanidés appartenant à quatre genres ont été identifiées pour un total de 3 104 spécimens capturés. Les espèces numériquement les plus abondantes ont été Tabanus taeniola Palisot de Beauvois, 1807 (avec 26,4% des captures), T. par Walker, 1854 (15,6%), T. laverani Surcouf, 1907 (14,9%) et Chrysops distinctipennis Austen, 1906 (12,3%). Les espèces les moins abondantes ont été Atylotus albipalpus Walker, 1850 (6,9%), Chrysops longicornis Macquart, 1838 (6,9%), T. brumpti Surcouf, 1907 (4,8%), T. gratus Loew, 1858 (3,7%), At. agrestis Wiedemann, 1828 (2,5%), At. fuscipes Ricardo, 1908 (1,8%), Ancala necopina Austen, 1912 (1,5%), T. biguttatus Wiedemann, 1830 (1,4%), T. ricardea Surcouf, 1906(0,5%), T.boueti Surcouf, 1907(0,4%), T.pluto Walker, 1854 (0,3%) et An. fasciata Fabricius, 1775 (0,2%). Le maximum de captures de tabanidés a été observé en galerie et le minimum en forêt. Les captures ont été plus importantes dans l'Odienné que dans le Korhogo. Le pic d'abondance s'est situé en mars, à la saison sèche chaude, sauf dans la localité de Korondougou, où le maximum a été observé en juin (saison des pluies). D'autre part, 2 471 stomoxes ont été capturés, dont 70,7% de Stornoxys niger Macquart, 1851 et 29,3% de S. calcitrans Linnaeus, 1758. Les stomoxes, avec seulement deux espèces, ont représenté près de 45% des insectes piqueurs capturés et devront être pris en considération dans l'évaluation de l'impact des insectes piqueurs sur le bétail. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Tabanidae, Muscidae, Piège, Variation saisonnière

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Classification Agris : L72 - Pests of animals

Auteurs et affiliations

  • Acapovi Geneviève, SLTAV (CIV)
  • Yao Y., Service de lutte contre la trypanosomosose animale et les vecteurs (CIV)
  • N'Goran E., Université d'Abidjan (CIV)
  • Dia Mamadou Lamine, CIRDES (BFA)
  • Desquesnes Marc, CIRAD-EMVT-SANTE ANIMALE (BFA) ORCID: 0000-0002-7665-2422

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/489741/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]