Agritrop
Home

Caractérisation de la race bovine Somba à l'aide de marqueurs moléculaires

Moazami Goudarzi Katayoun, Belemsaga Désiré M.A., Ceriotti G., Laloë Denis, Fagbohoum F., Kouagou N.T., Sidibé Issa, Codjia V., Crimella M.C., Grosclaude F., Touré Saydil. 2001. Caractérisation de la race bovine Somba à l'aide de marqueurs moléculaires. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 54 (2) : pp. 129-138.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID489759.pdf

Télécharger (191kB) | Preview

Titre anglais : Characterization of Somba cattle breed using molecular markers / Titre espagnol : Caracterizacion de la raza bovina Somba, mediante marcadores moleculares

Abstract : Le polymorphisme de quatre catégories de marqueurs du génome - 11 systèmes de groupes sanguins, 5 locus des protéines du lait, 2 locus de protéines sanguines et 33 microsatellites, soit au total 51 locus - a été analysé dans quatre populations ou " races " bovines d'Afrique de l'Ouest : les races taurines Somba et Lagunaire, la population de zébus peuls soudanais et la population Borgou, qui provient du métissage entre taurins et zébus, en vue de caractériser le polymorphisme de la race Somba et d'évaluer sa distance génétique avec les trois autres populations, notamment la race Lagunaire avec laquelle elle présente une forte ressemblance phénotypique. Quelles qu'aient été les catégories de marqueurs ou les méthodes utilisées, les quatre populations se sont séparées nettement les unes des autres. Au niveau des groupes sanguins, les différences les plus nettes ont été observées entre les taurins et les zébus, notamment dans les systèmes A, B et S. On a retrouvé par ailleurs chez les zébus la forte fréquence des allèles Alb s et Hb b, ainsi que la prédominance bien connue de l'haplotype alpha s1-Cn c, bêta-Cn A2, kappa-Cn A qui contraste avec celle de l'haplotype alpha s1-Cn B, bêta-Cn A1, kappa-Cn B chez les taurins africains. Au niveau des microsatellites, l'analyse factorielle des correspondances a souligné le rôle discriminant de l'allèle ETH 225 139, dont la fréquence a été très élevée chez la race Somba, et celui des allèles Hel 13 182 et INRA 037 114 qui ont paru spécifiques respectivement des zébus et de la race Lagunaire. Les fréquences de ces allèles dans la population Borgou ont été sensiblement intermédiaires entre celles des zébus et celles des taurins. Dans le cadre d'une démarche visant à établir dans quelle mesure la connaissance du génotype d'un animal aux 33 marqueurs microsatellites permettait d'identifier sa population d'origine, une proportion de 97% d'animaux bien classés a été obtenue, les erreurs de classement s'étant limitées à des zébus incorrectement qualifiés de Borgou et vice versa. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Bovinae, Zébu, Polymorphisme génétique, Microsatellite, Phylogénie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique au sud du Sahara

Classification Agris : L10 - Animal genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Moazami Goudarzi Katayoun, INRA (FRA)
  • Belemsaga Désiré M.A., CIRDES (BFA)
  • Ceriotti G., Istituto Zootecnica (ITA)
  • Laloë Denis, INRA (FRA)
  • Fagbohoum F., Laboratoire vétérinaire Bohicon (BEN)
  • Kouagou N.T.
  • Sidibé Issa, CIRDES (BFA)
  • Codjia V., Ministère du développement rural (Bénin) (BEN)
  • Crimella M.C., Istituto Zootecnica (ITA)
  • Grosclaude F., INRA (FRA)
  • Touré Saydil, CIRAD-EMVT-DIR (BFA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/489759/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-27 ]