Agritrop
Home

Identification et cartographie de marqueurs moléculaires liés à la résistance à Plasmopara viticola chez la vigne

Merdinoglu Didier, Wiedemann-Merdinoglu Sabine, Haetty Stéphanie, Coste Pascale, Dumas Vincent, Greif Charles, Bouquet Alain, Adam-Blondon Anne-Françoise. 2002. Identification et cartographie de marqueurs moléculaires liés à la résistance à Plasmopara viticola chez la vigne. In : Journées Jean Chevaugeon : IVe rencontres de phytopathologie - mycologie du 13 au 17 mars 2002. [Résumés]. CIRAD-MIDEC, INRA, CNRS, SFP. Montpellier : CIRAD, Résumé, 1 p. Journées Jean Chevaugeon, Rencontres de phytopathologie-mycologie. 4, Aussois, France, 13 March 2002/17 March 2002.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Le déterminisme génétique d'une source de résistance au mildiou de la vigne (Plasmopara viticola) ayant pour origine Muscadinia rotundifolia a été étudié sur une population ségrégante RV2 produite par une hybridation suivie de deux recroisements par Vitis vinifera. Après inoculation des feuilles sur plante entière par une suspension contrôlée de sporanges, le niveau de résistance des individus RV2 ainsi que des parents résistant et sensible a été évalué à l'aide d'une échelle notation visuelle comprise entre 1 (très sensible) et 9 (très résistant). Le niveau de résistance des individus RV2 couvrent toute la gamme de notation et montre une distribution bimodale. le niveau moyen des parents sensible et résistant étant respectivement de 3,7 et 6,9. L'héritabilité du caractère a été estimée à 0,88. Une stratégie bsa a été utilisée pour rechercher des marqueurs liés à la résistance parmi ceux générés par 151 amorces RAPD, 13 amorces ISSR et 208 locus SSR en testant leur polymorphisme entre deux lots d'ADN regroupant respectivement les six individus les plus sensibles et les six individus les plus résistants. In fine, après analyse sur la totalité de la population RV2, 1 RAPD, 4 ISSR et 8 SSR ont montré un effet significatif sur le niveau de résistance. Ces marqueurs ont tous été cartographiés sur le même groupe de liaison et couvrent une région de 45 cM. La présence d'un QTL de résistance a été confirmé par interval mapping. Ce QTL explique 73% de la variation totale observée, soit 83% de la variance génétique. Il peut être considéré comme un gène majeur que nous avons appelé Rpv1. La ségrégation de la population RV2 pour sa résistance à l'oïdium a également été analysée. Un gène de résistance à l'oïdium, correspondant putativement au gène Run1 déjà décrit, a été colocalisé sur le même groupe de liaison que Rpv1. (Texte intégral)

Mots-clés Agrovoc : Vitis vinifera, Marqueur génétique, Résistance aux maladies, Carte génétique, Plasmopara viticola

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Merdinoglu Didier, INRA (FRA)
  • Wiedemann-Merdinoglu Sabine, INRA (FRA)
  • Haetty Stéphanie, INRA (FRA)
  • Coste Pascale, INRA (FRA)
  • Dumas Vincent
  • Greif Charles, INRA (FRA)
  • Bouquet Alain, CIRAD-CP-UMR DGPC (FRA)
  • Adam-Blondon Anne-Françoise, INRA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/490674/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]