Agritrop
Home

Etude sur les mouches Tephritidae (Yiriden dimoro) inféodées au manguier au Mali

Vayssières Jean-François. 2002. Etude sur les mouches Tephritidae (Yiriden dimoro) inféodées au manguier au Mali. In : Journée manguier - Réunion annuelle CIRAD-Flhor Programme arboriculture fruitière, 3 septembre 2001 = Réunion annuelle 2001 CIRAD-FLHOR. Montpellier : CIRAD-FLHOR, 1 Cd-Rom Réunion annuelle 2001 CIRAD-FLHOR, Montpellier, France, 3 September 2001/6 September 2001.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : La production malienne annuelle de mangues est estimée à 100.000 tonnes globalement dont rarement plus d'un pour cent est exporté. Les principales raisons de la modestie de ce tonnage exporté sont d'ordre structurel et d'ordre phytosanitaire, principalement à cause des mouches des fruits dont les dégâts sont estimés à plus de 50% de la production. Un programme d'étude des mouches des fruits déprédatrices des mangues s'est déroulé au Mali d'avril à octobre 2000, à l'initiative du Comité Agro-Entreprises (CAE) et sur financement USAID dans les 3 principales zones de production de mangues (Sikasso, Bougouni, Bamako). Les objectifs principaux de cette étude portaient principalement sur l'inventaire des espèces responsables des dégâts, la mise en place d'un système de suivi des populations de mouches, la mise au point de la lutte raisonnée avec les traitements par taches et le suivi des dégâts. Nous avons récolté et mis en observation d'avril en septembre 1226 mangues piquées par les mouches, représentant 602 kg et obtenu ensuite 7518 adultes. A partir des observations et déterminations de ces derniers sous binoculaire nous avons mis en évidence 6 espèces de Tephritidae responsables des piqûres sur fruits qui sont: - Ceratitis cosyra (Walker); - Ceratitis quinaria (Bezzi); - Ceratitis silvestrii Bezzi; - Ceratitis rosa Karsch; - Ceratitis anonae Graham; - Ceratitis ditissima (Munro). La mise en place d'un système de piégeage fut effective début juin (dès la réception du matériel) dans les 3 sites suivis (un par zone), à raison de 60 pièges par localité, dont 36 pièges à sec et 24 pièges à liquides. Ces 180 pièges nous ont permis de capturer un total de 128.998 Tephritidae adultes appartenant à 13 espèces différentes ; les 6 espèces inféodées au manguier représentent 99% de cet effectif. Les dégâts dûs aux Tephritidae ont été estimés sur les principales variétés rencontrées dans les vergers suivis et en particulier sur Kent, Keitt et Brooks. Les comptages ont permis de montrer qu'ils pouvaient avoisiner les 50% pour la Kent, la Keitt et qu'ils pouvaient dépasser 60% pour la Brooks en milieu de campagne. Les traitements par taches ont été effectués à partir de la fin du mois de juin sur les 3 sites suivis et les résultats sont encourageants sur les parcelles traitées par rapport à la parcelle témoin. Le principal facteur limitant de ce type d'action reste les précipitations, contrainte susceptible d'être contournée avec des interventions plus précoces. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Mangifera indica, Tephritidae, fruits, Mangue, production, Insecte nuisible, Dégât, Population animale, Lutte anti-insecte, Ceratitis, Piégeage des animaux

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mali

Mots-clés complémentaires : Mouche des fruits

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Vayssières Jean-François, CIRAD-FLHOR-ARF (GUF)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/508306/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-23 ]