Agritrop
Home

Conservation de la mangue Ohurépi'o

Laugrost Corinne. 2002. Conservation de la mangue Ohurépi'o. In : Journée manguier - Réunion annuelle CIRAD-Flhor Programme arboriculture fruitière, 3 septembre 2001 = Réunion annuelle 2001 CIRAD-FLHOR. Montpellier : CIRAD-FLHOR, 1 Cd-Rom Réunion annuelle 2001 CIRAD-FLHOR, Montpellier, France, 3 September 2001/6 September 2001.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Introduction. Face aux problèmes d'écoulement des surproductions fruitières saisonnières, un programme de recherche relatif à leur conservation a été mis en place en 99 dans le cadre d'un partenariat Etat-Territoire. Priorité dans ce programme a été donné aux agrumes et aux mangues, et dans ce cadre précis, à la mangue "ohurepi¿o". Méthodologie. Les campagnes d'essai ont été programmées sur 4 ans. Elles portent sur la recherche des conditions optimales de conservation de "l'ohurepi¿o" mature . Résultats et discussions. L'ohurepi¿o présente une durée de vie postrécolte de 5 semaines à 10°C. L'abaissement de la température de stockage à 8°C, associée à un traitement d'enduction postrécolte permet sans préjudice d'étendre cette durée de vie de 2 semaines. Un réchauffement ponctuel des fruits avant stockage permet d'améliorer la qualité gustative des fruits réfrigérés. L'aptitude à la conservation du fruit présente cependant de fortes variations géographiques et saisonnières. Les fruits récoltés durant l'été austral ont une durée de vie postrécolte écourtée en relation avec une qualité gustative initiale inférieure, une sensibilité accrue au "chilling injury" et aux attaques fongiques et surtout le développement de désordres physiologiques internes de type "jelly seed" et "soft nose".Ces désordres provoquent rapidement une déviation inacceptable de la flaveur du fruit et constituent le facteur limitant essentiel à sa conservation. Contrairement au "soft-nose" dont le développement dans le fruit est une constante de la saison chaude, le "jelly seed" fluctue en fonction de la pluviométrie relevée dans les 2 semaines précédant la récolte, ce qui semble en faire 2 désordres distincts. Une première solution au traitement du "jelly seed" a été explorée par trempage postrécolte des fruits dans des solutions aqueuses de CaCl2 à différentes concentrations. A l'heure actuelle, la concentration optimale retenue est de 2%: réduit de 50% l'incidence du "jelly seed" sans effets phytotoxiques. Conclusion. Les travaux réalisés permettent de prédire la durée de vie postrécolte de la mangue "ohurepi¿o" en fonction du verger considéré et de la date de récolte. Ils doivent être poursuivi de manière à optimiser les traitements au calcium. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Mangue, Stockage, Agrume, Recherche, Variété, Aptitude à la conservation, Température, Lutte après récolte, Qualité, Froid

Mots-clés géographiques Agrovoc : Polynésie française

Mots-clés complémentaires : Trouble physiologique

Classification Agris : J11 - Handling, transport, storage and protection of plant products
Q02 - Food processing and preservation

Auteurs et affiliations

  • Laugrost Corinne

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/508308/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]