Agritrop
Home

Institut CEDIMES. Projet : Stratégie de distribution d'intrants, amélioration des circuits de commercialisation des produits agricoles et le développement de la micro-entreprise : cas du village d'Antarambiby Madagascar (1-22 novembre 1999)

Andriamihaja Rakotovao Noro, Laroussi-Libeault Lisa, Mayoukou Célestin, Randriamboavonjy Germain, Razakaboana Francis. 1999. Institut CEDIMES. Projet : Stratégie de distribution d'intrants, amélioration des circuits de commercialisation des produits agricoles et le développement de la micro-entreprise : cas du village d'Antarambiby Madagascar (1-22 novembre 1999). Montpellier : CIRAD, 56 p. N° de rapport : CIRAD-TERA N°22-01

Technical and research document
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID509763.pdf

Télécharger (3MB)

Abstract : Dans le cadre de notre collaboration avec l'institut CEDIMES, le développement de notre activité de recherche sur l'approvisionnement en intrants des producteurs s'est traduit par un premier travail de diagnostic dans un village de la région Sud des Hauts-Plateaux de Madagascar et sur un financement de l'AUPELF-UREF. Compte tenu du désengagement de l'état depuis les années 80, la période nous a semblé favorable pour effectuer cette étude suite aux travaux effectués par une autre étudiante en 1993 dans la région voisine d'Antsirabe. Il s'agit de voir l'évolution du système de distribution des intrants depuis la privatisation du système en 1980 et en particulier l'installation d'autres opérateurs privés et coopératifs compte tenu de la dégradation de l'économie malgache, en particulier de la dévaluation de la monnaie depuis 20 ans environ. La zone choisie correspond à la zone Est des Hauts Plateaux et est située dans le "couloir". Elle correspond à une zone transitoire entre la riziculture irriguée des Hauts Plateaux et la culture de café Arabica d'altitude. Les activités sont cependant assez diversifiées car une forte proportion de la population effectue un travail de forgeron compte tenu de la présence d'une mine de fer. La politique de sécurité alimentaire est largement déficitaire compte tenu de la faiblesse des exploitations, moins de 0,5 ha en moyenne et de l'éloignement des marchés principaux. Le crédit demeure une contrainte majeure pour l'achat d'inputs nécessaires à l'amélioration de la productivité agricole. Avec le désengagement de l'état, le système de distribution d'intrants agricoles a été concentré entre les mains de quelques grandes sociétés qui sont représentées par de petits détaillants aux moyens limités. En effet, on a assisté à la floraison d'un nombre élevé de commerçants qui ont investi le créneau des intrants agricoles abandonné par l'Etat au niveau des grandes et des moyennes villes. Mais ce système de distribution est assez proche de l'informel compte tenu du manque de technicité du personnel dévolu par ces commerçants aux activités de promotion des intrants, de transparence dans les qualités des produits et surtout d'honnêteté dans les déclarations fiscales. L'éloignement et la mauvaise qualité des routes ont pour conséquence d'offrir des intrants aux prix très élevés qui vont à l'encontre du développement de l'intensification agricole. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Moyen de production agricole, Circuit de commercialisation, Intensification, Riz irrigué, Café arabica, Crédit, Secteur informel

Mots-clés géographiques Agrovoc : Madagascar

Mots-clés complémentaires : Intrant, Désengagement de l'Etat

Classification Agris : E70 - Trade, marketing and distribution

Auteurs et affiliations

  • Andriamihaja Rakotovao Noro
  • Laroussi-Libeault Lisa
  • Mayoukou Célestin
  • Randriamboavonjy Germain
  • Razakaboana Francis, CIRAD-TERA-ERE (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/509763/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]