Agritrop
Home

Carbone et élevage de ruminants

Lecomte Philippe, Boval Maryline, Guérin Hubert, Ickowicz Alexandre, Huguenin Johann, Limbourg P.. 2004. Carbone et élevage de ruminants. In : Gestion de la biomasse, érosion et séquestration du carbone. Séquestration du carbone et érosion des sols = Land use, erosion and carbon sequestration. 2. Soil erosion and carbon sequestration. Roose Eric, De Noni Georges, Prat Christian, Ganry Francis, Bourgeon Gérard. IRD, CIRAD-AMIS-AGRONOMIE. Paris : IRD, pp. 220-235. (Bulletin du réseau érosion, 23) Colloque international sur l'influence de la gestion de la biomasse sur l'érosion et la séquestration du carbone, Montpellier, France, 23 September 2002/28 September 2002.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID511045.pdf

Télécharger (5MB) | Preview

Abstract : Si la digestion chez les ruminants conduit à la formation de CO2 et CH4 contribuant à l'effet de serre, elle entraîne surtout le transfert par l'animal de matières carbonées non digérées, généralement enrichies en azote. L'amélioration des prairies tout comme la gestion des effluents sont susceptibles d'augmenter les taux de C dans le sol, contribuant ainsi à améliorer le potentiel de fertilité dans le complexe sol plante du territoire local; en particulier dans les conditions difficiles des milieux chauds. Dans une tentative de description de la part du compartiment animal et de façon plus générale de la composante "élevage" dans les flux de C découlant des modes de gestion de la biomasse, on peut utilement tirer parti des nombreuses données issues de travaux de recherche conduits en milieux tropicaux et tempérés. Ces exemples fixent des ordres de grandeur et montrent dans le système lié à l'animal les étapes au cours desquelles, les matrices complexes dans lesquelles sont inclus les éléments C et N subissent des transformations à des degrés divers. L'évocation successive des différents compartiments ne permet pas en tant que tel de fermer un cycle complet du C à l'échelle de l'écosystème. Elle montre par contre, tout l'intéret d'une approche intégrée et les nombreux points sur lesquels, l'éleveur peut intervenir au travers de l'animal et de la conduite de son système pour améliorer l'efficience des émissions C et N sous différentes formes, contribuer à la séquestration du C, limiter directement ou indirectement la dégradation de la fertilité des sols, voire l'améliorer. Face à la croissance forte des productions de lait et de viande qui se profile dans les pays du sud, et à la nécessité d'en concevoir le développement selon des modalités durables, il apparaît qu'un important travail d'étude mériterait d'être poursuivi sur la diversité des pratiques de conduite du carbone et de l'azote dans les systèmes et sur la représentation de la complexité et des synergies qui découleraient d'un intégration accrue de l'agriculture et de l'élevage. La simulation en modélisation dynamique des effets et impacts potentiels d'une évolution des trajectoires de conduite des systèmes permettrait d'avancer plus rapidement sur toutes ces questions. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Ruminant, Carbone, Azote, Cycle du carbone, Système agropastoral, Fertilité du sol, Fumier

Classification Agris : L20 - Animal ecology
P35 - Soil fertility
F04 - Fertilizing

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/511045/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-01-10 ]