Agritrop
Home

Conservation de la biodiversité forestière en Afrique centrale atlantique : identification d'un réseau de sites critiques

Doumenge Charles, Ndinga Assitou, Fomete Nembot Timothé, Tchanou Zachée, Micha Ondo Vicente, Ona Nze Nicanor, Bourobou Bourobou Henri Paul, Ngoye Alfred. 2003. Conservation de la biodiversité forestière en Afrique centrale atlantique : identification d'un réseau de sites critiques. Bois et Forêts des Tropiques (276) : pp. 43-58.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_513411.pdf

Télécharger (711kB) | Preview

Titre anglais : Forest biodiversity conservation in atlantic regions of Central Africa : identifying a network of critical sites / Titre espagnol : Conservacion de la biodiversidad forestal en Africa Central Atlantica : identification de una red de zonas criticas

Abstract : Bien que les systèmes nationaux d'aires protégées du Cameroun, du Gabon et de Guinée équatoriale aient augmenté au cours des dix dernières années, ils manquent généralement de cohérence et ne représentent que partiellement la biodiversité des pays en question. L'article expose les fondements de la démarche d'identification d'un réseau de " sites critiques " pour une meilleure conservation de la biodiversité forestière et des systèmes écologiques de ces pays. Ces sites ont été identifiés sur la base de critères de valeur biologique, de complémentarité, d'intégrité et d'enjeux de développement. Ils constituent le coeur des domaines forestiers permanents des pays. L'ensemble de ces sites critiques forestiers s'étend sur un peu plus de 90 000 km², soit 11,9 % des terres ou 17,5 % des forêts denses et mosaïques naturelles ou dégradées des trois pays. Cette surface cumulée est d'environ 50 % supérieure au total des aires protégées actuelles. Si le réseau des parcs et réserves de Guinée équatoriale est le plus proche du réseau d'aires protégées souhaitable pour le pays, ceux du Cameroun et du Gabon sont encore éloignés de cet optimum. Les efforts entrepris pour améliorer la protection de la riche biodiversité de ces pays méritent d'être poursuivis et mieux intégrés dans les stratégies nationales et sous-régionales de développement durable. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Ressource forestière, Biodiversité, Conservation de la nature, Réserve forestière, Réserve naturelle

Mots-clés géographiques Agrovoc : Gabon, Cameroun, Guinée Équatoriale

Classification Agris : F40 - Plant ecology

Auteurs et affiliations

  • Doumenge Charles, CIRAD-FORET-FORETS NATURELLES (GAB)
  • Ndinga Assitou
  • Fomete Nembot Timothé, Université de Dschang (CMR)
  • Tchanou Zachée, Université de Dschang (CMR)
  • Micha Ondo Vicente, Ministerio de Florestal y Ambiente (Guinée Equatoriale) (GNQ)
  • Ona Nze Nicanor, Ministerio de Florestal y Ambiente (Guinée Equatoriale) (GNQ)
  • Bourobou Bourobou Henri Paul, IRET (GAB)
  • Ngoye Alfred, IRET (GAB)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/513411/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-17 ]