Agritrop
Accueil

Eucalyptus et fertilité des sols du Congo

Eucalyptus et fertilité des sols du Congo. Laclau Jean-Paul, Ranger Jacques, De Dieu Nzila Jean, Bouillet Jean-Pierre, Gelhaye Dominique, Deleporte Philippe. 2003. Bois et Forêts des Tropiques (277) : 69-84.
Article en libre accès

[img]
Prévisualisation
Version publiée - Français
Utilisation soumise à autorisation de l'auteur ou du Cirad.
document_514491.pdf

Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Titre anglais : Eucalyptus and soil fertility in the Congo / Titre espagnol : Eucalipto y fertilidad de los suelos en el Congo

Article de revue ; Article de revue à comité de lecture

Résumé : Les plantations d'Eucalyptus du littoral congolais produisent de fortes quantités de biomasse dans des sols très pauvres en éléments nutritifs. Le fonctionnement minéral de ces plantations et leur impact sur le statut organo-minéral des sols de savane ont été étudiés. La dynamique des principaux flux d'éléments minéraux dans les arbres a été mesurée à partir d'une chrono-séquence couvrant la rotation de futaie. Les stocks d'éléments nutritifs dans les sols ont été quantifiés dans une savane originelle et une plantation monoclonale d'eucalyptus adjacente. Sur ce site, les dépôts atmosphériques, les échanges foliaires et le drainage dans les horizons de sol prospectés par les racines (6 m) ont été mesurés pendant trois années. Le fonctionnement minéral de l'écosystème évolue fortement après boisement. En particulier, les dépôts secs ainsi que les prélèvements hydriques et minéraux sont nettement plus élevés dans la plantation que dans la savane. Un recyclage intense d'éléments nutritifs dans cet écosystème permet de fortes productions de biomasse, avec des transferts internes dans les arbres et des retours au sol par les litières importants, ainsi que de faibles pertes par drainage. Les apports atmosphériques, la fertilisation et la minéralisation de la matière organique jouent un rôle crucial dans la nutrition des arbres. Le bilan entrées-sorties d'azote nettement déficitaire dans l'écosystème d'Eucalyptus indique que les fertilisations azotées devront augmenter au cours des rotations successives. En revanche, les bilans sont pratiquement équilibrés pour les autres éléments. Ces résultats sont cohérents avec les essais de fertilisation et suggèrent l'intérêt d'introduire un sous-étage fixateur d'azote dans ces plantations. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Eucalyptus, Biomasse, Substance nutritive, Minéralisation, Azote

Classification Agris : F04 - Fertilisation

Localisation du document : CD_PE710 [(Bibliothèque de Lavalette)] ; BA_PEBA832 [(Bibliothèque de Baillarguet)] ; RN_PERN113 [(Centre de Ressources 3P (La Réunion))]

Auteurs et affiliations

  • Laclau Jean-Paul, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (BRA)
  • Ranger Jacques, INRA (FRA)
  • De Dieu Nzila Jean, UR2PI (COG)
  • Bouillet Jean-Pierre, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (FRA)
  • Gelhaye Dominique, INRA (FRA)
  • Deleporte Philippe, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (COG)

Source : Cirad - Agritrop

Accès réservé

Voir la notice Voir la notice

[ Page générée et mise en cache le 2017-07-31 ]