Agritrop
Home

Diversité spécifique des peuplement végétaux à l'échelle du bassin versant et contrôle des parasites des cultures : l'exemple de la culture bananière aux Antilles françaises

Ganry Jacky. 2003. Diversité spécifique des peuplement végétaux à l'échelle du bassin versant et contrôle des parasites des cultures : l'exemple de la culture bananière aux Antilles françaises. In : Séance commune sur le biodiversité dans les agroécosystèmes et protection des plantes, Paris, 6 mai 2003. Patrick Lavelle, Frantz Rapilly ; Académie des sciences, Académie d'agriculture de France. Paris : Académie des sciences, 1 p. Séance commune sur la biodiversité dans les agroécosystèmes et protection des plantes, Paris, France, 6 May 2003.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Les départements de la Guadeloupe et de la Martinique sont dominés par deux cultures pivots principales: le bananier et la canne à sucre. Alors que la pression parasitaire sur la canne à sucre est relativement faible, le bananier est soumis à de fortes pressions parasitaires qui nécessitent le recours à une lutte chimique dont l'impact sur l'environnement n'est pas négligeable. Afin de réduire l'usage des pesticides, les orientations prises actuellement, dans une logique d'agriculture raisonnée, intègrent fortement des pratiques de rotations culturales et de combinaisons variétales. On assiste donc à une transition d'un système monocultural à des systèmes de cultures associées qui modifieraient à la fois les systèmes d'exploitation agricole, le paysage, la biodiversité naturelle et cultivée avec des effets extrêmement bénéfiques sur l'environnement et la durabilité des systèmes de culture. Deux composantes majeures marquent cette évolution. En premier lieu, la pratique de rotations culturales associée à l'utilisation d'un matériel de plantation sain permet de contrôler efficacement les populations de nématodes dans le sol et ainsi de réduire considérablement les traitements nématicides polluants et coûteux. La canne à sucre, l'ananas, les plantes fourragères constituent des rotations à la fois efficaces, valorisables économiquement et bénéfiques au plan environnemental. En deuxième lieu, des menaces importantes liées à l'extension importante de la Maladie des Raies Noires (#Mycosphaerella figiensis#) dans tout l'arc Caraïbes incitent à rechercher des techniques alternatives à la seule lutte chimique actuellement utilisée contre l'espèce #Mycosphaerella musicola# (Cercosporiose jaune), seule présente aux Antilles. Le recours à des variétés tolérantes, issues des programmes d'amélioration génétique en cours, constitue une des voies les plus prometteuses, qui devra s'appuyer sur une combinaison judicieuse des variétés sensibles et plus ou moins résistantes, au niveau de la parcelle, de l'exploitation ou du bassin versant. (Texte intégral)

Mots-clés Agrovoc : Musa, Pratique culturale, Contrôle de maladies, Lutte antiravageur, Rotation culturale, Protection de l'environnement, agriculture alternative, Mycosphaerella musicola, Variété, Résistance aux organismes nuisibles

Mots-clés géographiques Agrovoc : Martinique, Guadeloupe, Antilles françaises

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
H01 - Protection of plants - General aspects

Auteurs et affiliations

  • Ganry Jacky, CIRAD-FLHOR-DIR (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/515236/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-26 ]