Agritrop
Home

Citrus

Ollitrault Patrick, Jacquemond Camille, Dubois Cécile, Luro François. 2003. Citrus. In : Genetic diversity of cultivated tropical plants. Hamon Perla (ed.), Seguin Marc (ed.), Perrier Xavier (ed.), Glaszmann Jean-Christophe (ed.). Montpellier : CIRAD, pp. 193-217. ISBN 1-57808-264-1

Book chapter
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID515359.pdf

Télécharger (8MB)

Abstract : Les nombreuses collections d'agrumes ont pour vocation de préserver à long terme la diversité des agrumes et des genres apparentés, et de constituer des parcs à bois pour fournir des greffons de variétés commerciales. Une étude de la structuration de la diversité morphologique dans le genre #Citrus# est réalisée à partir de 20 descripteurs de l'appareil végétatif observés sur 74 cultivars. Elle sert de support à l'analyse des relations entre la diversité morphologique et la diversité moléculaire présentée dans ce chapitre. Afin d'étudier les paramètres de structure des populations, l'analyse de la diversité allélique repose sur le polymorphisme de 9 systèmes isoenzymatiques. La diversité structurelle nucléaire est pour sa part examinée en évaluant la taille des génomes par cytométrie en flux. L'échantillonnage variétal des formes cultivées est le même que pour l'étude de la diversité morphologique. Dix-sept #Citrus# non cultivés complètent l'analyse. L'analyse de la diversité morphologique permet de retrouver la structuration globale autour des trois pôles identifiés d'après les données isoenzymatiques : le premier regroupant les mandariniers, le deuxième associant les pamplemoussiers et les pomelos, le troisième étant formé par les cédratiers, qui présentent un apparentement marqué avec les limettiers. Les positions relatives des espèces cultivées autour de ces trois pôles sont dans l'ensemble conservées. En revanche, les espèces monomorphes du point de vue enzymatique présentent une dispersion morphologique équivalente à celle des espèces polymorphes sur le plan moléculaire. Deux niveaux coexistent dans la structuration de la diversité morphologique : un niveau majeur, qui répond à des contraintes affectant l'évolution du génome dans son ensemble, et un niveau secondaire, dissocié de l'évolution moléculaire visualisée par les isoenzymes

Mots-clés Agrovoc : Citrus, Variation génétique, Ressource génétique, Anatomie végétale, Polymorphisme enzymatique, Marqueur génétique, Isoenzyme, Génome, Biodiversité, Taxonomie, Classification

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
F70 - Plant taxonomy and geography

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/515359/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-12-15 ]