Agritrop
Home

La résistance aux insecticides de Helicoverpa armigera (Hübner) en Afrique de l'Ouest : du mécanisme à la gestion

Martin Thibaud. 2003. La résistance aux insecticides de Helicoverpa armigera (Hübner) en Afrique de l'Ouest : du mécanisme à la gestion. Toulouse : Université de Toulouse III, 137 p. Thèse de doctorat : Chimie : Université Paul Sabatier

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
MARTIN-2003-these resistance insecticides Afrique de l'Ouest .pdf

Télécharger (8MB) | Preview

Encadrement : Fournier, Didier

Abstract : More than two million farmers are growing an average of 1 ha of cotton in West Africa. They use an IPM strategy to control a large number of insect species. In the mid-nineties resistance to insecticides in the major cotton pest, the bollworm Hdianerpa amigra resulted in field control failures. The first part focuses on the pyrethroids resistance diagnosis, its monitoring and the study of the mechanism. Field populations of H. amigra were all pyrethroid resistant whatever the area, the host plant and the collecting date. Results showed that resistance was due to an increase in pyrethroid degradation probably involving oxidases from the P450 family in the second part, synergistic mixtures and negative cross-resistant molecules are studies. Some organophosphates increased the pyrethroid toxicity in resistant larvae competing probably for the same oxidases involved in pyrethroid degradation. Moreover, the overproduction of these oxidases could make one of them, the triazophos, more efficient against the pyrethroid resistant insects. This hypothesis was supported by an overproduction of triazophos oxon in resistant larvae compared with susceptible ones. These results suggested means to overcome resistance. An insecticide resistance management strategy for cotton crop was discussed in the third part. This strategy recommend: 1/ no pyrethroid spray before mid-August to avoid resistance selection during the first generation, 2 / first spays with non cross-resistant molecules to control resistant insects, 3 / last spays with pyrethroid in combination with triazophos or other synergistic organophosphate to increase pyrethroids toxicity. Most of cotton farmers in West African countries used this strategy with success from 1999 to 2002. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Plus de deux millions d'agriculteurs cultivent en moyenne 1 hectare de coton en Afrique de l'Ouest. Ils pratiquent une lutte chimique raisonnée contre un large spectre parasitaire. Au cours des années 1990, le principal ravageur Helicoverpa armigera est devenu résistant aux pyréthrinoïdes entraînant des échecs de traitement. La première partie porte sur le diagnostic, le suivi de la résistance au champ et l'étude des mécanismes impliqués. Toutes les populations de terrain ont montré une résistance aux pyréthrinoïdes quel que soit le lieu, la plante hôte et la date de collecte. Mes travaux ont montré que la résistance serait due à une modification du mécanisme de dégradation des pyréthrinoïdes probablement liée à une surproduction d'oxydases. Dans la seconde partie des molécules synergisantes ou antirésistantes ont été recherchées. Certains organophosphores peuvent accroître la toxicité des pyréthrinoïdes sur les chenilles résistantes en étant probablement une cible concurrente pour les oxydases. Par ailleurs, la surproduction d'oxydases chez les insectes résistants entraînerait une augmentation de la toxicité du triazophos. Cette hypothèse repose sur le fait qu'une plus grande quantité de triazophos actif a été retrouvé chez les larves résistantes que chez les sensibles. Ces résultats sont autant d'outils pour gérer la résistance. Une stratégie de gestion de la résistance en culture cotonnière est discutée dans la troisième partie. Elle recommande: 1) la suppression des pyréthrinoïdes jusqu'au 15 août pour limiter la sélection d'individus résistants chez la première génération, 2) les premiers traitements avec des insecticides alternatifs qui ne présentent pas de résistance croisée positive, 3) les derniers traitements avec des mélanges à base de triazophos ou d'autres organophosphorés synergisant pour accroître l'efficacité des pyréthrinoïdes. Cette stratégie a été utilisée avec succès par la grande majorité des planteurs de coton d'Afrique de l'Ouest de 1999 à 2002. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Helicoverpa armigera, Insecticide, Résistance aux pesticides, Insecte nuisible, Pyréthrine de syntèse, Composé organophosphoré, Toxicité, Gossypium

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique occidentale

Mots-clés libres : Helicoverpa armigera, Insecticide, Résistance, Coton, Protection intégrée, Afrique

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Martin Thibaud, CIRAD-CA-COTON (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/516382/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-05 ]