Agritrop
Home

Les contrats agraires à Mayotte : une diversité d'arrangements institutionnels

Burnod Perrine. 2002. Les contrats agraires à Mayotte : une diversité d'arrangements institutionnels. Montpellier : ENSAM, 100 p. Mémoire DEA : Economie du développement agricole, agro-alimentaire et rural : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : Par son histoire et sa trajectoire institutionnelle, Mayotte représente un cas unique pour la république. Ayant fait le choix de devenir département, elle doit réaliser un rattrapage économique et social accéléré. Ce changement impose à la population mahoraise, dont l'organisation sociale repose sur des règles coutumières et musulmanes, un niveau de référence supplémentaire, calqué sur le modèle métropolitain. Suite aux investissements conséquents venus de métropole, les créations d'emploi et la scolarisation ont engendré une différenciation importante des ménages. Parallèlement, la hausse du revenu moyen et le développement des services publics ont favorisé les flux d'immigration en provenance des îles voisines. Face à ces changements, les ménages mahorais adoptent de nouvelles stratégies. Caractérisés par leur pluri-activité, les deux tiers des ménages cultivent une parcelle ou possèdent un élevage. L'activité agricole remplit différentes fonctions économiques et sociales selon la composition du revenu du ménage. Disposant d'un champs d'opportunité nouveau, les ménages délèguent les tâches agricoles, la mise en valeur ou la gestion du foncier à des personnes extérieures au ménage. Ces arrangements peuvent s'établir entre mahorais mais lient principalement des mahorais et des clandestins. Les fonctions-objectifs des acteurs définissent des besoins de coordination variés. Les différentes configurations contractuelles sont d'abord limitées par le revenu des acteurs. Les contrats observés mettent le plus souvent en relation un mahorais et un clandestin échappant à tout cadre légal. Dans cette situation, le risque d'opportunisme de la part des deux partenaires est important. De plus, dans le contexte de changements sociaux et politiques, les comportements d'appropriation opportunistes sont de plus en plus fréquents (vols, appropriation des parcelles). Ainsi, le choix du contrat semble être gouverné par la possibilité de réduction du risque stratégique et des coûts de transaction liés à l'accès aux marchés. Le capital social est aussi à prendre en compte dans l'analyse, dans une société où les structures de communauté sont très contraignantes.

Mots-clés Agrovoc : Contrat, Force de travail, Environnement socioéconomique, Agriculture à temps partiel, Mode de faire-valoir, Migration, Enquête

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mayotte

Classification Agris : E12 - Labour and employment
E14 - Development economics and policies

Auteurs et affiliations

  • Burnod Perrine, CIRAD-TERA-AFM (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/519352/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-06 ]