Agritrop
Home

Variabilité génétique de la population d'amélioration de Eucalyptus urophylla S.T. Blake. Prédiction des valeurs attendues en croisements avec E. grandis

Gouma Raphaël. 2003. Variabilité génétique de la population d'amélioration de Eucalyptus urophylla S.T. Blake. Prédiction des valeurs attendues en croisements avec E. grandis. Brazzaville : Université Marien Ngouabi, 79 p. Mémoire DEA : Sciences biologiques : Université Marien Ngouabi

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : L'étude de la variabilité génétique de la population d'amélioration de E. urophylla a été abordée dans le cadre de la gestion de la diversité génétique au sein du schéma de la Sélection Récurrente Réciproque (SRR) assurant la sortie variétale de clones de E. urophylla x E. grandis. Il a également été question de prédire la valeur familiale en croisements hybrides et d'estimer le gain génétique attendu en sélection. Deux approches ont permis d'aborder le sujet: l'analyse du polymorphisme moléculaire par les marqueurs RAPD et l'analyse agronomique faisant appel aux outils de la génétique quantitative. L'analyse du polymorphisme révèle une absence de structuration génétique de cette population. Cependant, l'étude des composantes de la variance et des héritabilités indique l'importance de la variance additive sur la variance de dominance, la variance additive expliquant environ 75% de la variance génétique totale. Les héritabilités au sens strict sont bonnes et garantissent la poursuite des croisements contrôlés. Par contre, la faiblesse des héritabilités au sens large incite à l'affinage de l'Index de sélection minimisant ainsi les effets environ nementaux. Des taux de sélection de l'ordre de 2 à 4% tel que pratiqués par l'UR2PI permettent d'optimiser le gain génétique, mais ils sont en défaveur du maintien d'une diversité génétique suffisante des clones. Le modèle additif des effets parentaux a été validé, il montre donc que la seule connaissance des AGC parentales permet de prédire assez précisément la valeur familiale. Tous ces résultats ont été discutés et ont permis de dégager quelques perspectives. En effet, le manque de structuration génétique serait lié à une certaine proximité génétique des individus suite à la sélection naturelle ou directionnelle qu'il sied de vérifier par l'utilisation d'autres marqueurs dominants du type microsatellites. Il peut aussi résulter du déséquilibre de l'échantillon ou de l'inadaptation de la technique en rapport avec la problématique. Dans le cas où la proximité génétique est prouvée, l'apport du nouveau matériel s'avèrerait un bon palliatif pour rééquilibrer cette population d'amélioration. Il est envisageable de cerner la structuration de la population de base, si structuration il y a, afin de vérifier la dérive générée par des sélections successives. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Eucalyptus urophylla, Variation génétique, Croisement, Polymorphisme

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Gouma Raphaël, Université Marien Ngouabi (COG)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/519523/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]