Agritrop
Home

Mutations foncières au Nord-Cameroun. De la transhumance à la sédentarisation, des stratégies d'insertion et de limitation des conflits

Kossoumna Liba'a Natali. 2003. Mutations foncières au Nord-Cameroun. De la transhumance à la sédentarisation, des stratégies d'insertion et de limitation des conflits. In : Organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux : actes du colloque international, 25 - 27 février 2003, Montpellier, France. Dugué Patrick (ed.), Jouve Philippe (ed.). CNEARC-UMR SAGERT, ENGREF, CIRAD. Montpellier : CIRAD, 1 Cd-Rom ISBN 2-9520603-0-4 Colloque international sur l'organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux, Montpellier, France, 25 February 2003/27 February 2003.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Strategies of limitation of conflictual situations on space and natural resources in settled pastoral communities

Abstract : Au Nord Cameroun, l'accroissement de la population a engendré l'extension permanente des surfaces cultivées et l'augmentation de la population animale. Cette double croissance a conduit à une forte concurrence sur l'espace rural et sur les ressources naturelles dont la gestion devient un élément déterminant dans les stratégies des agriculteurs ou des éleveurs pour limiter les conflits. Dans les villages de Ngong 3 (village de Mbororo sédentarisés dans le front pionnier) et de Ndiam Baba (village peul fermé) des stratégies de gestion de l'espace et des ressources sont mises en oeuvre ou en cours de réflexion par les acteurs en présence. Souvent endogènes, elles sont également appuyées par les structures de recherche et administratives chargées d'encadrer les producteurs ruraux avec le renforcement des chefferies traditionnelles. Ces stratégies vont des réflexions autour de nouvelles possibilités de gestion concertée des ressources et de réduction des situations conflictuelles à travers l'introduction des plantes à usages multiples à Ndiam Baba. Dans ce cas, l'intérêt pour l'innovation dépend de l'homogénéité de la communauté et de ses aspirations. Ainsi la réflexion autour de nouvelles possibilités de nutrition des animaux dans un espace de plus en plus réduit peut servir de cadre de "discussion" dans la limitation des conflits. Dans le village de Ngong 3, les éleveurs Mbororo sont passés de la transhumance à la sédentarisation en partageant l'espace et les ressources avec les agro-éleveurs dominants dans le village. La complémentarité entre les différentes communautés en présence est recherchée et suscitée afin d'assurer une pérennité des stratégies mises en place pour une insertion dans le système dominant et pour limiter les conflits. (Résumé d'auteur)

Auteurs et affiliations

  • Kossoumna Liba'a Natali, SADEL (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/520376/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-13 ]