Agritrop
Home

Incidence des conditions de croissance du fruit du bananier (Musa spp AAA cv 'Grande Naine') sur sa sensibilité à l'anthracnose de blessure due à Colletrotrichum musae (Berk. and Curt.) Arx

Chillet Marc. 2003. Incidence des conditions de croissance du fruit du bananier (Musa spp AAA cv 'Grande Naine') sur sa sensibilité à l'anthracnose de blessure due à Colletrotrichum musae (Berk. and Curt.) Arx. Montpellier : UM2, 190 p. Thèse de doctorat : Sciences biologiques : Université Montpellier 2

Thesis
Full text not available from this repository.

Encadrement : Teisson, Claude

Abstract : L'anthracnose de blessure due à Colletotrichum musae est la maladie de conservation qui pénalise le plus fortement les bananes en provenance des Antilles Françaises. Elle affecte particulièrement la production des plantations de basse altitude au cours de la saison des pluies. Une enquête agronomique menée au sein de la bananeraie Guadeloupéenne a permis de mettre en évidence la faible sensibilité à C. musae des fruits de «montagne» et la grande variabilité de sensibilité des fruits de basse altitude. Au sein de cette zone, les fruits les plus sensibles se caractérisent par de fortes teneurs en Mn et de faibles teneurs en Ca. Ces deux éléments minéraux ne semblent pas être directement impliqués dans la relation hôte-pathogène. Par contre, les fortes teneurs en Mn pourraient être indicatrices de conditions de stress pour le bananier. Le stress de culture n'a pas d'effet direct sur la relation hôte-pathogène, mais entraîne par contre un ralentissement important de la croissance des fruits. Des expérimentations où le rapport source/puits était modifié ont montré, qu'au sein d'une zone homogène, l'âge physiologique des fruits calculé en somme de températures était le facteur explicatif principal de la sensibilité des fruits à C. musae. Par contre, lorsque les températures sont différentes, comme entre la zone de «montagne» et la zone de basse altitude, la vitesse d'accumulation des sommes de températures semble également être un facteur prépondérant. Enfin, il est apparu que l'éthylène et la maturation du fruit n'étaient pas impliquées dans le développement des lésions d'anthracnose de blessure. Par contre, un lien a été suggéré entre la capacité du fruit à mûrir et la sensibilité à C. musae. Les résultats obtenus au cours de ce travail ont plusieurs applications, notamment en terme de gestion de la récolte et de regroupement des productions au cours du transport. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Banane, Musa acuminata, Colletotrichum, Anthracnose, Maladie postrécolte, Stockage, Éthylène, Développement biologique, Physiologie après récolte, Âge, Stress, Croissance, Résistance aux maladies, Enquête, Teneur en éléments minéraux, Relation source puits, Température

Mots-clés géographiques Agrovoc : Antilles françaises

Mots-clés complémentaires : Colletotrichum musae

Classification Agris : J11 - Handling, transport, storage and protection of plant products
F62 - Plant physiology - Growth and development
H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Chillet Marc, CIRAD-FLHOR-BPA (GLP)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/522957/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]