Agritrop
Home

Contribution à l'étude des déterminants physiologiques, génétiques et moléculaires de la tolérance des agrumes à la salinité

Saleh Basel. 2005. Contribution à l'étude des déterminants physiologiques, génétiques et moléculaires de la tolérance des agrumes à la salinité. Montpellier : ENSAM, 143 p. Thèse de doctorat : Science agronomique : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier

Thesis
Full text not available from this repository.

Encadrement : Casse, François

Abstract : Une étude de l'impact de la polyploïdie sur des indicateurs physiologiques précoces de la tolérance au sel chez les agrumes a été réalisée. De même, une étude de la diversité du gène cNHX1 potentiellement impliqué dans la compartimentation vacuolaire du sodium a été initiée. L'évaluation in vitro de l'aptitude des porte-greffe à compartimenter les ions sodium et chlorures a apporté des résultats contradictoires par rapport aux comportements physiologiques observés sur jeunes plants et sur des plants âgés de 3 ans franc de pied ou greffés. Les porte-greffe sensibles (Poncirus et Citranges) favorisent le transport des chlorures vers les feuilles et limitent celui du sodium tandis que les porte-greffe du genre Citrus réputés tolérants présentent un comportement inverse. De même, la tétraploïdie favorise la tolérance en condition de stress salin. La croissance des autotétraploïdes dans ces conditions est meilleure que celle des parents diploïdes, et les symptômes foliaires (brûlures et défoliations) sont moins marqués. Enfin l'hybride somatique allotétrapoïde FLHORAG1 présente lui une limitation du transport des ions sodium et chlorures vers les feuilles. La diversité du gène cNHX1 hétérologue de l'antiport Na+/H+, a permis de monter que ce gène n'est présent qu'en une seule copie chez les agrumes. Il apparaît que pour l'ensemble des espèces du genre Citrus les séquences génomiques sont très proches, alors que le Poncirus, considéré comme un excluant du sodium, présente une délétion de 54 paires de bases en 5¿ et une insertion de 70 bases en 3¿. L'ensemble de ces résultats souligne l'intérêt des porte-greffe tétraploïdes vis-à-vis de la tolérance au stress salin et la nécessité de les étudier au niveau physiologique et moléculaire. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Agrume, Citrus, Nombre chromosomique, Stress osmotique, Physiologie végétale, Polyploïdie, Tolérance au sel, Ressource génétique, Gène, Porte greffe, Poncirus, Variation génétique

Mots-clés complémentaires : Variabilité génétique

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
H50 - Miscellaneous plant disorders
F62 - Plant physiology - Growth and development

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Saleh Basel, CIRAD-FLHOR-ARF (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/525888/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]