Agritrop
Home

Evaluation du risque d'apparition de résistance aux herbicides des mauvaises herbes du riz en Camargue

Botella Julie. 2005. Evaluation du risque d'apparition de résistance aux herbicides des mauvaises herbes du riz en Camargue. Gradignan : ENITAB, 61 p. Mémoire de fin d'études : Ecole nationale d'ingénieurs des travaux agricoles de Bordeaux

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : La Camargue, située dans le delta du Rhône au sud est de la France, produit 98% du riz métropolitain. 250 agriculteurs cultivent 20 000 ha de riz à la limite nord de l'aire de distribution de cette culture. La filière riz en Camargue est soutenue par des instituts techniques et de recherche tels que le CFR (Centre Français du Riz) ou encore le CIRAD (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement). Le développement du riz est particulièrement affecté par les mauvaises herbes. La gestion de cet enherbement, en riziculture conventionnelle (non biologique), est réalisée majoritairement par la voie des herbicides et également par la mise en oeuvre de pratiques culturales adaptées. Etant donné le peu de produits disponibles sur le marché français, les riziculteurs tendent à utiliser des produits à modes d'action identiques pour traiter les mauvaises herbes problématiques, durant de nombreuses années consécutives. Ce comportement a amené l'apparition de problèmes de non maîtrise, de plus en plus accentués, de certaines mauvaises herbes. Un problème grandissant est la graminée Echinochloa crus-galli (appelée communément la panisse) qui semble, d'après certains agriculteurs, ne plus être maîtrisée par certains produits présents sur le marché. Cette problématique soulève la notion de résistance aux herbicides ou «d'accoutumance» comme les riziculteurs le citent plus régulièrement. Pour déterminer si l'on est face à des cas de résistance de la panisse à une sulfonylurée qui pose problème en Camargue (le Gulliver, Du Pont), des enquêtes ont été menées afin de recueillir les informations sur les campagnes de désherbage effectuées par chaque riziculteur rencontrant un problème, ainsi que sur l'historique de leurs parcelles. Des tests en laboratoire viendront ensuite confirmer les cas hypothétiques de résistance. Cette étude a également tenté de répondre à une interrogation botanique plus ancienne. En effet, un type de panisse semble poser plus de problème que l'autre chez Echinochloa crusgalli: la panisse blanche ne semble pas être maîtrisée contrairement à la rouge. Afin de faire le point, une parcelle de repiquage des panisses prélevées sur des parcelles à problème a été installée, permettant de suivre l'évolution des caractéristiques des différents types de panisses. Enfin, une enquête sur la perception de la situation du désherbage en Camargue a été menée auprès des mêmes riziculteurs afin de déterminer l'évolution de celle-ci du point de vue des agriculteurs. Le peu de résultat obtenu n'a pas permis d'établir de conclusion globale mais une étude au cas par cas a été menée. Ce travail peut tout de même servir pour la recherche bibliographique effectuée et permet de dégager quelques axes à suivre dans la gestion du problème de résistance aux herbicides. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Rizière, Herbicide, Risque

Mots-clés géographiques Agrovoc : France

Classification Agris : H60 - Weeds

Auteurs et affiliations

  • Botella Julie, ENITAB (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/529809/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]