Agritrop
Home

In situ molecular detection of some white-rot and brown-rot basidiomycetes infecting temperate and tropical woods

Zaremski Alba, Ducousso Marc, Domergue Odile, Fardoux Joël, Rangin Cécile, Fouquet Daniel, Joly Hélène, Sales Christian, Dreyfus Bernard, Prin Yves. 2005. In situ molecular detection of some white-rot and brown-rot basidiomycetes infecting temperate and tropical woods. Canadian Journal of Forest Research, 35 : pp. 1256-1260.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_530201.pdf

Télécharger (66kB)

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Les champignons de pourriture blanche et de pourriture brune qui décomposent le bois ont un impact économique majeur sur les essences commerciales des zones tempérée et tropicale et sur les produits manufacturés. L'objectif de cette étude consistait à mettre au point une méthode moléculaire faisant appel à la réaction en chaîne de le polymerase et au séquençage d'ADN pour permettre l'identification précoce de diverses formes de champignons de pourriture dans différents types de bois. L'outil ainsi mis au point pourrait être utilisé pour garantir que des bois commerciaux sont sains et pour faire un usage plus efficace des produits chimiques et par conséquent réduire leur impact négatif sur l'environnement. Des plaquettes d'aubier de Distemonanthus benthamianus, Fagus sylvatica, Lophira alata, Pinus sylvestris et Pycnanthus angolensis ont été incubés in vitro en présence de Fibroporia vaillantii, Coniophora puteana, Gloeophyllum trabeum, Pycnoporus sanguineus et Trametes versicolor selon la méthode standard EN 113. Des pertes de poids variants de 2,6 à 25% indiquaient que tous les échantillons de bois avaient réellement été infectés, ce qui permettait de tester la fiabilité de notre méthode. L'amplification a fonctionné pour 24 des 25 combinaisons et des séquences d'ADN ont été obtenues pour 21 des 24 amplifications d'ADN fongique. Les séquences d'ADN provenant du bois infecté ont été comparées aux séquences des cultures pures, confirmant ainsi l'identité de la culture responsable de l'infection avec 100% de similarité pour une moyenne de 412 bp. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Champignon, Carie du bois, Identification, Commercialisation, Bois

Mots-clés complémentaires : Pourriture blanche, Pourriture brune, Marché du bois, Stockage du bois

Classification Agris : J12 - Handling, transport, storage and protection of forest products
K50 - Processing of forest products

Champ stratégique Cirad : Hors axes (2005-2013)

Auteurs et affiliations

  • Zaremski Alba, CIRAD-FORET-BOIS (FRA)
  • Ducousso Marc, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (FRA)
  • Domergue Odile, INRA (FRA)
  • Fardoux Joël, IRD (FRA)
  • Rangin Cécile, CIRAD-AMIS-UMR LSTM (FRA)
  • Fouquet Daniel, CIRAD-FORET-BOIS (FRA)
  • Joly Hélène, CIRAD-FORET-DIR (FRA)
  • Sales Christian, CIRAD-FORET-BOIS (FRA)
  • Dreyfus Bernard, IRD (FRA)
  • Prin Yves, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (FRA) ORCID: 0000-0002-3706-0045

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/530201/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-26 ]