Agritrop
Home

Etude préalable à la restauration des peuplements forestiers exploités au Nord-Congo : choix sylvicoles dans les UFA Pokola et Enyéllé

Ombi André. 2006. Etude préalable à la restauration des peuplements forestiers exploités au Nord-Congo : choix sylvicoles dans les UFA Pokola et Enyéllé. Montpellier : ENGREF, 65 p. Mémoire MSc : Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : Les forêts denses humides du Nord - Congo sont mises en exploitation industrielle depuis les années 1974 et 1985. Parmi les zones forestières les plus touchées par cette exploitation l'on compte les Unités Forestières d'Aménagement (U.F.A) Pokola (377.550 ha) et Enyéllé (environ 150.000 ha). Le choix sylvicole de restauration de ces UFA par enrichissement est en essai de réalisation depuis 1997. Les plantations forestières d'enrichissement réalisées à POKOLA et à ENYELLE n'ont pas beaucoup tenu compte de l'état de dégradation de la forêt et du niveau de sa richesse actuelle en essences principalement exploitées. Une étude de cette forêt s'impose alors préalablement à sa restauration en vue d'orienter les choix sylvicoles les plus adaptés à ces types de forêts denses. C'est l'objet de la présente étude. Les observations visuelles et les inventaires des peuplements forestiers commerciaux par sondage systématique aléatoire à un 1° et à un risque de la première espèce de 0,05, ont constitué les moyens des évaluations. Les inventaires sont réalisés aux taux moyens de sondage de 15,63% dans les plantations forestières d'Enyéllé (219,60 ha), et 1,23% dans les forêts naturelles de Pokola (1.593,75 ha). Les essences principales plantées à Enyéllé (notamment Acajou, Sipo, Tiama, Bossé et les Longhi) ont une croissance intéressante. Les accroissements moyens annuels de ces essences oscillent autour des valeurs moyennes de 0,7 cm/an pour le diamètre, et 0,5 mètre/an pour la hauteur. La maîtrise du dosage de l'intensité lumineuse reste le facteur limitant dans cette sylviculture d'enrichissement en layons. En comparaison avec le témoin évalué dans la forêt vierge (17,78 tiges/ha des diamètres exploitables), les forêts exploitées de I'UFA Pokola sont plus ou moins dégradées en essences commerciales, suivant l'intensité des exploitations. De ces constats, sont orientés des choix sylvicoles d'ouverture suffisante du couvert forestier préexistant (60 à 90% d'éclairement des layons de plantation), de la sylviculture d'enrichissement en plein, d'agroforesterie, et d'amélioration naturelle. La zone exploitée en 1975-1977 est prédisposée à plusieurs types d'interventions sylvicoles. Elle est proposée en classement de domaine de reboisement d'environ 7.000 ha. La productivité intéressante des essences principales plantées, agencée à celle des essences principales naturelles plus lente, en considérant les gains d'accroissement et de recrutements nouveaux par la sylviculture d'amélioration préconisée, offrent des atouts économiques pour l'exploitation future de ces UFA dans 30 et 60 ans avenir. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Forêt tropicale humide, Récupération des sols, Reconstitution forestière, Aménagement forestier

Mots-clés géographiques Agrovoc : Congo

Mots-clés complémentaires : Forêt enrichie

Classification Agris : K10 - Forestry production
P01 - Nature conservation and land resources

Auteurs et affiliations

  • Ombi André, ENGREF (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/531023/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]