Agritrop
Home

Organization of morphological and genetic diversity of Caribbean and Venezuelan papaya germplasm

Ocampo John, Coppens D'Eeckenbrugge Géo, Bruyère Saturnin, De Lapeyre de Bellaire Luc, Ollitrault Patrick. 2006. Organization of morphological and genetic diversity of Caribbean and Venezuelan papaya germplasm. Fruits, 61 (1) : pp. 25-37.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_531800.pdf

Télécharger (234kB) | Preview

Titre espagnol : Organizacion de la diversidad morfologica y genética del germoplasma de papaya en el Caribe y Venezuela / Titre français : Organisation de la diversité morphologique et génétique des papayers des Caraïbes et du Vénézuela

Abstract : Introduction. Pour lutter contre le chancre bactérien qui empêche le développement du papayer aux Antilles, un programme visant à transférer les facteurs de résistance génétique de génotypes locaux vers des cultivars commerciaux a été mis sur pied. Dans une première étape, une collection de germplasm caribéen a été réunie pour en étudier la diversité morphologique et génétique. Matériels et méthodes. L'échantillon comprend 50 accessions des Petites Antilles, Cuba, Venezuela, Costa Rica et Hawaï. Les données morphologiques d'un sous-échantillon de 29 accessions ont été soumises à l' analyse de variance, l'analyse en composantes principales et la classification par la méthode du Neighbor Joining. Neuf systèmes enzymatiques ont été testés et les données correspondantes ont été traitées par analyses de classification et calcul des paramètres génétiques, notamment les indices de fixation, diversité et hétérozygotie. Résultats. Dix-huit des 47 accessions des Caraïbes et du Vénézuéla ont présenté de l'hermaphrodisme. Les accessions du Venezuela ont montré la plus large diversité morphologique, tandis que celles de Barbade se sont distinguées par la qualité du fruit. Le type sexuel a influé sur les caractères foliaires et floraux. La classification montre peu de différenciation morphologique selon l'origine, avec les regroupements des accessions de Guadeloupe et de Barbade. Seuls quatre systèmes enzymatiques se sont révélés polymorphes, formant 34 zymotypes, avec une hétérozygotie relativement élevée et une diversité particulière au Venezuela, en Guadeloupe et à Barbade. La structuration géographique apparaît limitée dans l'analyse entre individus, mais elle est plus marquée si l'on considère les six populations les mieux représentées, avec un grand groupe pour le Venezuela, Trinidad et Barbade, et un autre pour la Guadeloupe, la Martinique et Grenade. Discussion. Le faible niveau de fixation peut être attribué à la dioécie et au faible niveau de sélection. La relative isolation des populations insulaires a favorisé une différenciation géographique limitée. La divergence entre le germplasm de bonne qualité de Barbade et les populations tolérantes de Martinique et Guadeloupe favorise le développement d'un schéma d'introgression assistée par marqueurs. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Carica papaya, Germplasm, Ressource génétique, Isoenzyme

Mots-clés géographiques Agrovoc : Venezuela (République bolivarienne du), Caraïbes

Mots-clés complémentaires : Diversité génétique

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Ocampo John
  • Coppens D'Eeckenbrugge Géo, CIRAD-FORET-UPR Ressources génétiques (FRA)
  • Bruyère Saturnin, CIRAD-FLHOR-UPR Production fruitière (GLP)
  • De Lapeyre de Bellaire Luc, CIRAD-FLHOR-UPR Systèmes bananes et ananas (CMR)
  • Ollitrault Patrick, CIRAD-FLHOR-UPR Multiplication végétative (ESP)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/531800/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-20 ]