Agritrop
Home

Structure et dynamique de la forêt côtière du Gabon : implications for the secondary succession deriving from the Aucoumea klaineana Pierre monodominant forest

Fuhr Marc. 1999. Structure et dynamique de la forêt côtière du Gabon : implications for the secondary succession deriving from the Aucoumea klaineana Pierre monodominant forest. Montpellier : UM2, 184 p. Thèse de doctorat : Biologie de l'évolution et écologie : Université Montpellier 2

Thesis
Full text not available from this repository.

Titre anglais : The structure and the dynamics of the coastal forest of Gabon : implications for the secondary succession deriving from the Aucoumea klaineana Pierre monodominant forest

Encadrement : Laumonier, Yves

Abstract : Ce travail reconstitue la succession secondaire dérivant de la forêt monodominante à okoumé (Aucoumea klaineana Pierre), en zone côtière du Gabon. Deux approches méthodologiques sont associées. La première identifie au sein de peuplements monodominants d'âges connus (de 15 à 55 ans) les changements de la structure et de la dynamique moteurs pour l'avancée de la succession. La seconde utilise l'hétérogénéité structurale de la forêt mélangée mature environnant ces peuplements pour différencier un stade successionnel tardif d'un stade climacique. A partir de 30-40 ans, la strate dominée de la forêt monodominante s'enrichit en espèces caractéristiques de la forêt mature. L'okoumé domine cependant la succession pendant plus d'un siècle. Les okoumés dominants ont une croissance soutenue au moins jusqu'à 60 ans; certains okoumés dominés vivent longtemps sous le couvert des dominants. Leur croissance est bloquée mais ils réagissent fortement à une mise en lumière. Vers 150 ans, la structure forestière est encore très marquée par l'importante ouverture du couvert: l'okoumé est abondant, sous forme de très gros individus; les espèces climaciques ont des structures diamétriques décalées vers les petites classes de diamètre; des photographies hémisphériques montrent que le couvert reste assez ouvert. A cet âge, la chute de gros okoumés voisins est à l'origine de grandes trouées de chablis à l'intérieur desquelles l'espèce ne se régénère pas (ou peu). La succession secondaire devient très progressivement favorable à Sacoglottis gabonensis puis aux espèces climaciques, en particulier à Erismadelphus exsul. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Forêt tropicale humide, Côte, Aucoumea klaineana, Composition botanique, peuplement forestier, Dynamique des populations, Flore, Compétition végétale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Gabon

Classification Agris : F40 - Plant ecology

Auteurs et affiliations

  • Fuhr Marc, CIRAD-FORET-FORETS NATURELLES (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/531984/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]