Agritrop
Home

Espoirs et difficultés du transfert de la gestion forestière à deux communautés de Guyane et du Cameroun

Poissonnet Mikaël, Parmantier Alexis, Wyngaarde Brigitte, Bifane Elle Emmanuel, Demenois Julien, Lescuyer Guillaume. 2006. Espoirs et difficultés du transfert de la gestion forestière à deux communautés de Guyane et du Cameroun. Bois et Forêts des Tropiques (289) : pp. 5-16.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_533091.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Expectations and difficulties in the transfer of forest management to two local communities in French Guiana and Cameroon / Titre espagnol : Expectativas y dificultades del traspaso de la gestion forestal a dos comunidades de la Guayana Francesa y de Camerun

Abstract : De nombreux pays ont pris récemment des mesures de dévolution de la gestion forestière. Ces mesures consistent à transférer le pouvoir de l'échelon central vers des entités locales, afin de remplir trois objectifs : accroître le niveau de vie des populations, permettre une meilleure conservation des ressources naturelles et améliorer la gouvernance locale. L'article propose une analyse comparative de deux expériences de dévolution de la gestion forestière, l'une au Cameroun avec la mise en place des forêts communautaires et l'autre en Guyane avec l'instauration de zones de droits d'usage collectifs (Zduc). Cette analyse montre que, si la gestion forestière décentralisée en Guyane et au Cameroun partage des objectifs communs, elle peut diverger dans ses résultats. Premièrement, la dévolution de la gestion forestière ouvre des perspectives intéressantes de développement local au Cameroun tandis que la Zduc, centrée sur la subsistance de la communauté, correspond davantage à un moyen de sécurisation de l'usage des ressources en Guyane. Deuxièmement, même si certaines mesures conservationnistes sont prises par les communautés, la préservation des ressources naturelles n'apparaît dans aucun des deux cas comme un objectif majeur. Troisièmement, la mise en oeuvre de ces deux modes de gestion requiert un soutien d'opérateurs extérieurs, qui est décisif au Cameroun mais plus léger en Guyane. Dans les deux cas, toutefois, cet appui extérieur participe à l'émergence ou au renforcement d'institutions communautaires en charge de la gestion de la forêt. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Aménagement forestier, Gestion des ressources, Population rurale, Participation sociale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun, Guyane française

Classification Agris : E51 - Rural population
K10 - Forestry production

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/533091/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-02-08 ]