Agritrop
Home

La lutte contre la maladie de la mosaïque de la canne à sucre à la Réunion. L'action agricole de la Station de Génétique de la Bretagne

Hoarau Jean-Yves, Payet Jacques, Hellmann Michel. 2002. La lutte contre la maladie de la mosaïque de la canne à sucre à la Réunion. L'action agricole de la Station de Génétique de la Bretagne. In : La canne une passion à partager : rencontres internationales pluridisciplinaires octobre 2002. Seml Reunion museo, Muséum Stella Matutina. Piton Saint-Leu : Seml Reunion Museo, 1 Cd-Rom Colloque sur les Perspectives de développement de la canne à sucre en milieu insulaire, Stella Matutina, Réunion, 2 October 2002/5 October 2002.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_533300.pdf

Télécharger (543kB) | Preview

Abstract : La maladie de la mosaïque de la canne à sucre fut introduite au début du XXème siècle à la Réunion. Des pertes économiques sévères furent enregistrées à la fin des années 1920, principalement dans les zones ouest et sud de l'île où l'épidémie était générale. Cette situation alarmante décida le Syndicat des Fabricants de Sucre à créer en 1929 la Station de Génétique de La Bretagne dont la mission était de restaurer la salubrité des champs et d'accroître les rendements agricoles à travers la promotion de variétés résistantes et plus productives. Cette action fut menée par le premier scientifique de la Station, Donald d'Emmerez de Charmoy, qui partit se former en Inde à la célèbre station de Coimbatore. De retour sur l'île, il mit en place un programme de sélection efficace qui permit la création de nouvelles variétés résistantes spécifiquement adaptées aux diverses conditions de culture de l'île. L'éradication complète d'une dizaine de maladies endémiques et l'assainissement total des champs réunionnais ont pu se faire grâce à la lutte génétique menée par la Station de la Bretagne. Le doublement de la production sucrière enregistrée à la Réunion dans la décennie trente fut essentiellement attribuable à la "révolution variétale" préconisée par d'Emmerez de Channoy. Au sortir de la guerre, l'île connut pendant quinze années une augmentation prodigieuse de sa production qui atteignit un sommet de 261 000 tonnes de sucre en 1961. Ce "boom sucrier" était le résultat des gains de productivité liés à la modernisation de l'agriculture locale, mais surtout celui de l'innovation variétale apportée par la Station de Génétique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Saccharum, Canne à sucre, Maladie des plantes, Chlorose, Aphis, Vecteur de maladie, Sélection, Histoire

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/533300/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-06 ]