Agritrop
Home

What determines the stakeholders' participation in plant breeding programs? Case studies in the South

Lançon Jacques, Bertrand Benoît, Clément-Demange André, Hocdé Henri, Nouy Bruno, Trouche Gilles. 2006. What determines the stakeholders' participation in plant breeding programs? Case studies in the South. In : Partenaires pour construire des projets de sélection participative : Actes de l'atelier-recherche, 14-18 mars 2005, Cotonou, Bénin. Lançon Jacques (ed.), Floquet Anne (ed.), Weltzien Eva (ed.). CIRAD, INRAB. Montpellier : CIRAD, pp. 179-193. Atelier - Recherche sur la Gestion du Partenariat dans les Projets de Sélection Participative, Cotonou, Bénin, 14 March 2005/18 March 2005.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_533373.pdf

Télécharger (139kB) | Preview

Titre français : Qu'est-ce qui détermine l'implication des acteurs dans les programmes de sélection ? Etudes de cas au Sud

Abstract : La plupart des approches de sélection intègrent des dispositifs participatifs qui ne sont pas toujours identifiés ou qualifiés comme tels. Cinq sélectionneurs, spécialistes de l'amélioration du café, du coton, de l'hévéa, du palmier et du sorgho, se sont penché sur les programmes de sélection qu'ils ont eu à conduire au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, au Costa Rica, en Côte d'Ivoire, en Indonésie et en Thaïlande. Cet article est une synthèse de leur analyse et des leçons qu'ils tirent pour raisonner la participation des non sélectionneurs. La stratégie participative du sélectionneur est induite par des facteurs biologiques et sociaux: (i) la biologie de la plante; (ii) l'existence, chez les producteurs, les transformateurs ou les consommateurs, de connaissances ou de savoir-faire qui ne sont pas faciles à identifier et à reproduire sur station et par dessus tout; (iii) la manière dont les acteurs sont organisés et dont leurs intérêts particuliers sont représentés lors des prises de décision collectives. Les acteurs qui s'impliquent le plus dans les programmes de sélection sont ceux qui ont des intérêts directs à faire valoir, qui sont capables d'exprimer une demande claire et qui peuvent mobiliser des moyens, financiers ou politiques, pour peser sur les orientations de la recherche. Les sélectionneurs font le plus souvent appel à eux pour connaître leurs préférences et leurs critères, pour évaluer du matériel génétique ou pour le diffuser. Ces acteurs contribuent rarement à la création de variabilité génétique ou à la sélection dans du matériel en ségrégation. En général, la participation des acteurs dans les programmes de sélection est un élément favorable à la diffusion des résultats de la sélection. En conséquence, les sélectionneurs doivent s'interroger sur l'intérêt de stratégies plus participatives en particulier (i) lorsque les intérêts des acteurs sont difficiles à caractériser (nombre ou diversité) ou contradictoires et (ii) lorsque des changements institutionnels remettent en cause les organisations, les relations et les représentations existantes. Pour cela, ils doivent disposer d'outils d'analyse développés par les autres sciences, techniques ou humaines. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Amélioration des plantes, Sélection, Gestion de projet, Participation, Comportement

Classification Agris : E50 - Rural sociology
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Lançon Jacques, CIRAD-FORET-UPR Ressources génétiques (FRA)
  • Bertrand Benoît, CIRAD-CP-UMR DGPC (FRA)
  • Clément-Demange André, CIRAD-CP-UMR BEPC (FRA)
  • Hocdé Henri, CIRAD-TERA-UPR Politiques et marchés (FRA)
  • Nouy Bruno, CIRAD-CP-UPR Génétique palmier (FRA)
  • Trouche Gilles, CIRAD-CA-UPR Agrobiodiversité en savane (NIC)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/533373/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]