Agritrop
Home

Différenciation populationnelle chez le parasitoïde Cotesia plutellae (Kurdjumov) (Hymenoptera: Braconidae) : génétique, comportement et évolution

Rincon Lopez Claudia. 2006. Différenciation populationnelle chez le parasitoïde Cotesia plutellae (Kurdjumov) (Hymenoptera: Braconidae) : génétique, comportement et évolution. Montpellier : ENSAM, 227 p. Thèse de doctorat : Biologie des polutations et écologie : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_536060.pdf

Télécharger (890kB) | Preview

Abstract : La lutte biologique représente une alternative durable pour contrôler les populations de la teigne des Brassicacées Plutella xylostella (L.) (Lepidoptera: Plutellidae), actuellement résistantes aux insecticides de synthèse. Cotesia plutellae (Kurdjumov) (Hymenoptera: Braconidae), son principal parasitoïde, est introduit à travers le monde dans les zones ou il est absent ou peu efficace. Les résultats de ces introductions sont toujours incertains, souvent négatifs. Dans le but d'avancer des éléments pour mieux gérer les introductions, la différenciation entre populations du parasitoïde a été étudiée du point de vue taxonomique et du point de vue comportemental. Du point de vue taxonomique, des analyses morphométriques et génétiques ont montré l'existence d'au moins deux groupes au sein de l'espèce, Bénin et Martinique. Les études morphométriques ont mis en évidence que le dimorphisme sexuel est plus accentué dans le premier groupe que dans le deuxième. Un marqueur moléculaire nucléaire a montré la monophylie du premier groupe. Pour le deuxième, une polytomie basale est observée. Ces deux groupes sont partiellement incompatibles reproductivement. La nature de ces isolements semble d'origine génétique mais influencée par l'infection par Wolbachia. Seuls des isolements reproductifs de type post-copulatoires ont été mis en évidence, conformément à l'hypothèse d'une différenciation en allopatrie. Du point de vue comportemental, la différentiation entre populations pour leur réponse à différents stimuli environnementaux a été étudiée. La réponse fonctionnelle, la réponse à l'interférence, le déterminisme du sexe ratio et le comportement superparasitisme ont été abordés. Toutes ces réponses comportementales se sont avérées différenciées de façon cohérente avec la différenciation taxonomique. Le caractère adaptatif de la différenciation a été abordé par des simulations théoriques. Nos travaux suggèrent que C. plutellae a évolué en deux écotypes comportementaux, peut-être par sélection naturelle. Leur utilisation en lutte biologique est discutée. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Brassicaceae, Plutella xylostella, Cotesia plutellae, Parasitoïde, Population animale, Conformation animale, Taxonomie, Reproduction, dimorphisme sexuel, Génétique des populations, Cytochrome b, Virus des invertébrés, Superparasitisme, Adaptation, Dynamique des populations, Lutte biologique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Bénin, Martinique

Mots-clés complémentaires : Différenciation

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Rincon Lopez Claudia, ENSAM [Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier] (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/536060/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-29 ]