Agritrop
Home

Utilisation potentielle en préservation du bois d'un sous-produit commercial issu de la fabrication de la pâte à papier à partir des Landes, la Rosine de Tall-oil associée aux sels de cuivre

Haluk Jean-Pierre, Bousta-Roussel Cécile, Thévenon Marie-France. 2000. Utilisation potentielle en préservation du bois d'un sous-produit commercial issu de la fabrication de la pâte à papier à partir des Landes, la Rosine de Tall-oil associée aux sels de cuivre. In : Actes du colloque durabilité et préservation du bois, 7 et 8 novembre 2000, Paris. CTBA. s.l. : s.n., 10 p. Colloque durabilite et préservation du bois, Paris, France, 7 November 2000/8 November 2000.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Ce produit se présente sous forme solide de couleur jaunâtre riche en substances terpéniques appelées acides résiniques. L'utilisation d'un ligand à base de Cu++ permet d'augmenter le pouvoir de rétention de la rosine à travers le bois imprégné par cette formulation et lessivé ultérieurement (70% de complexe retenu). Un procédé de double imprégnation (Cu++ et rosine) permet d'imprégner le bois avec des solutions exclusivement aqueuses peu coûteuses, malgré peut-être un temps d'imprégnation supérieur dans ces conditions. A titre comparatif, le coût de la formulation chimique à base de CCA est de 3 F le kg et celui de la rosine est voisin de 5 F le kg. Les essais biologiques en présence des trois champignons Basidiomycètes retenus dans la norme EN 113 (Coniophora, Gloeophyllum, Poria) ont montré une excellente protection de la formulation à base de 2% de complexe Cu++ -rosine (4 mois d'exposition). Des essais en champ sur des poteaux d'épicéa d'un mètre de longueur et de 15 cm de diamètre s'avèrent également efficaces après 16 mois d'exposition. Enfin, nous avons vérifié une activité antitermite totale pour des concentrations comprises entre 4 et 6% de complexe Cu++ -rosine, lors d'expérimentations effectuées au Cirad-Forêt de Montpellier. Par conséquent, cette formulation innovante s'avère particulièrement efficace dans le traitement de préservation du bois, et ce résultat est vraisemblablement lié à la barrière hydrophobe des acides résiniques de la rosine associée à la présence du ligand de rétention Cu++. L'immense avantage de cette formulation réside dans le faible coût de l'imprégnation en présence d'un matériau hydrosoluble largement disponible. (Résumé d'auteur)

Auteurs et affiliations

  • Haluk Jean-Pierre, ENSAIA (FRA)
  • Bousta-Roussel Cécile, ENSAIA (FRA)
  • Thévenon Marie-France, CRITT Bois (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/539913/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]