Agritrop
Home

Adaptation des sorghos du Mali à la variabilité climatique

Kouressy Mamoutou, Traoré Seydou B., Vaksmann Michel, Grum Mikkel, Maikano Ibrahim, Soumaré Mamy, Traoré Pierre Sibiry, Bazile Didier, Dingkuhn Michaël, Sidibé Amadou. 2008. Adaptation des sorghos du Mali à la variabilité climatique. Cahiers Agricultures, 17 (2) : pp. 95-100.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_544655.pdf

Télécharger (251kB) | Preview

Titre anglais : Adaptation of Malian sorghums to climate variability

Liste HCERES des revues (en SHS) : oui

Thème(s) HCERES des revues (en SHS) : Géographie-Aménagement-Urbanisme-Architecture

Abstract : Il est couramment admis que la sécheresse en Afrique de l'Ouest a entraîné l'adoption par les paysans de variétés de sorgho plus précoces que les cultivars traditionnels. Pour mesurer l'évolution récente du cycle des sorghos du Mali, nous avons étudié la phénologie de deux collections de variétés locales prospectées à 20 ans d'intervalle en 1978 et en 2000. Les dates de début et de fin de saison des pluies ont été calculées pour tous les villages échantillonnés. La sensibilité des cultivars à la photopériode a été mesurée à l'aide d'un essai comportant deux dates de semis. Un modèle permet d'étudier l'adaptation des variétés au climat en tenant compte de la latitude et du régime des pluies de leurs zones d'origines. Le déficit pluviométrique n'a pas entraîné un raccourcissement important des cycles végétatifs. En 20 ans, le cycle moyen des cultivars locaux s'est raccourci de 5 jours. Pour des latitudes inférieures à 14° N, la grande majorité des cultivars sont photopériodiques, la floraison des variétés se produit dans les 20 jours qui précèdent la date moyenne de fin de la saison des pluies. Ce caractère permet d'optimiser l'alimentation en eau des cultures et d'éviter de nombreuses contraintes biotiques. Pour des latitudes supérieures ou égales à 14° N, la floraison moyenne coïncide avec la fin de saison. On note la présence simultanée de variétés tardives et précoces. Dans ces régions, la culture du sorgho dépend moins de la pluviométrie car les systèmes traditionnels valorisent des situations diversifiées et les reports d'eau sur les toposéquences. Cette diversité des cycles contribue à sécuriser la production agricole en zone aride. Ce travail permet de guider les programmes de sélection dans la définition d'idéotypes spécifiquement adaptés à la gamme d'environnements climatiques rencontrés dans la région. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Sorghum, Variété indigène, Photopériodicité, Phénologie, Adaptation, Résistance à la sécheresse, Modélisation des cultures, Variation saisonnière, Zone aride, Changement climatique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mali

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
F62 - Plant physiology - Growth and development
P40 - Meteorology and climatology

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Kouressy Mamoutou, IER (MLI)
  • Traoré Seydou B., AGRHYMET (NER)
  • Vaksmann Michel, CIRAD-BIOS-UPR Agrobiodiversité en savane (MLI) ORCID: 0000-0002-5258-1279
  • Grum Mikkel, Bioversity International (KEN)
  • Maikano Ibrahim, ICRISAT (NER)
  • Soumaré Mamy, IER (MLI)
  • Traoré Pierre Sibiry, ICRISAT (MLI)
  • Bazile Didier, CIRAD-ES-UPR GREEN (FRA) ORCID: 0000-0001-5617-9319
  • Dingkuhn Michaël, CIRAD-BIOS-UPR Modélisation intégrative (FRA)
  • Sidibé Amadou, IER (MLI)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/544655/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-27 ]