Agritrop
Home

L'adaptation des mamifères domestisques à la température : année universitaire 2006-2007

Delannoy Sandrine. 2007. L'adaptation des mamifères domestisques à la température : année universitaire 2006-2007. Montpellier : UM2, 32 p. Mémoire de master 2 (Synthèse bibliographique) : Biologie géoscience agroressources et environnement. Productions animales en régions chaudes : Université Montpellier 2

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : L'homme, du fait de l'évolution démographique, a étendu sa présence sur la plupart des terres émergées. Pour satisfaire ses besoins alimentaires, de travail, ou autres, il y élève des animaux, notamment des mammifères locaux ou importés, lesquels doivent s'adapter à leur nouveau milieu, et parfois au changement climatique de leur milieu initial, de manière naturelle ou aidés par l'homme. Cette synthèse récapitule les principaux mécanismes d'adaptation à la température des mammifères. Physiologiquement, la motricité du système sanguin entre en jeu dans la thermorégulation par sa vasoconstriction/vasodilatation. L'évaporation d'eau passive par perspiratidn, ou active (sudation ou halètement) intervient également. Le pelage, par sa densité, sa couleur ou son hérissement est un outil important comme isolant, surtout face au froid, comme l'est également la présence d'une couche de graisse. Le système musculaire participe à la thermorégulation par les contractions liées aux frissons thermiques ou à l'activité de l'animal. Au niveau comportemental, la recherche d'un lieu à gradient thermique favorable a été démontrée. La régulation thermique comprend encore la variation des pertes ou gains corporels de chaleur par bain de soleil ou d'eau (voire de boue), changement de posture ou modification des activités. Les animaux locaux sont en règle générale, adaptés aux conditions habituelles du milieu, mais lorsqu'ils sont peu productifs, l'homme importe des espèces exotiques souvent très sensibles. L'aide des hommes consiste à recréer les conditions de vie habituelles des animaux importés par des moyens technologiques comme la climatisation, mais cela est très coûteux. De manière moins extrême, on peut plus simplement faciliter l'acclimatation en effectuant un stress gradué et lent, ou améliorer la vie quotidienne des animaux en leur assurant des éléments de confort comme la présence d'un abri, en améliorant la possibilité de déplacement et en apportant une nourriture adaptée et de l'eau à volonté. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Mammifère, Adaptation, Thermorégulation, Domestication, Comportement, Physiologie animale, Facteur du milieu

Classification Agris : L52 - Animal physiology - Growth and development

Auteurs et affiliations

  • Delannoy Sandrine, CIRAD-BIOS-US Formation en élevage (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/546474/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]