Agritrop
Home

Quelles compétences et quels apprentissages pour faciliter l'insertion des acteurs locaux dans les dispositifs de gouvernance territoriale : l'exemple d'une recherche-accompagnement d'une université paysanne au Brésil

Coudel Emilie, Tonneau Jean-Philippe, Rey-Valette Hélène. 2007. Quelles compétences et quels apprentissages pour faciliter l'insertion des acteurs locaux dans les dispositifs de gouvernance territoriale : l'exemple d'une recherche-accompagnement d'une université paysanne au Brésil. In : Session spéciale : concepts et outils de gouvernance territoriale. Congrès joint du 47ème ERSA (European Regional Science Association) et du 44ème ASRDLF (Association de science régionale de langue française), Paris, 29 août au 2 septembre 2007. s.l. : s.n., 16 p. Congrès de l'ERSA. 47, Paris, France, 29 August 2007/2 September 2007.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_547042.pdf

Télécharger (190kB) | Preview

Abstract : La mise en oeuvre de la décentralisation dans les politiques publiques au Brésil nécessite des besoins en outils et dispositifs de gouvernance territoriale mais aussi de nouvelles compétences des acteurs locaux pour s'inscrire dans ces nouveaux dispositifs. De nouvelles orientations en matière d'éducation rurale ont conduit à expérimenter des projets novateurs pour former les acteurs de développement territoriaux. Dans un territoire de la région Nordeste, des chercheurs du CIRAD et de l'UFCG ont lancé une Université Paysanne (UniCampo) en 2003 qui a formé 35 leaders paysans. L'analyse de cette expérience, dans le cadre d'un projet de recherche-accompagnement, se situe à l'intersection de l'économie de la connaissance, du management des connaissances et de l'économie des institutions. Elle met l'accent sur les modes d'appropriation individuelle des connaissances mais aussi sur les formes de mobilisation des compétences construites au bénéfice du développement territorial. C'est ce second aspect qui est traité ici, et qui permet d'aborder les interactions entre les niveaux individuels et collectifs. Notre communication se propose d'étudier la capacité des acteurs formés à l'UniCampo à mobiliser les connaissances acquises au profit du développement territorial. On s'appuiera plus particulièrement sur l'analyse: (i) des itinéraires des étudiants de l'UniCampo amenés à s'inscrire dans les dispositifs de gouvernance élargis et à s'impliquer dans des interactions fortement composites; (ii) des modes d'insertion collective de ces acteurs dans l'environnement institutionnel local en termes de construction de légitimité et de capacité d'action au sein des forums existants, au travers de la création de nouvelles institutions locales générées par l'expérience de l'UniCampo (valeurs communes, associations des anciens). Ces deux axes permettent d'analyser les processus d'apprentissage nécessaires pour s'inscrire "efficacement" dans les dispositifs de gouvernance par la mobilisation de capital humain, capital social et capital institutionnel. En distinguant ces formes de capital, on peut mieux analyser leurs particularités de construction et leurs différents rôles dans le développement territorial, tout en abordant les interactions entre elles. En conclusion on montrera comment la mise en place d'une méthodologie de recherche-action bouleverse les modes d'insertion de élèves. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : E14 - Development economics and policies
C10 - Education

Auteurs et affiliations

  • Coudel Emilie, CIRAD-ES-UMR MOISA (FRA)
  • Tonneau Jean-Philippe, CIRAD-ES-UMR TETIS (FRA) ORCID: 0000-0003-4331-7238
  • Rey-Valette Hélène, UM1 (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/547042/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]