Agritrop
Home

Histoire évolutive d'intégrations virales infectieuses chez les bananiers M. balbisiana

Gayral Philippe, Guidolin Olivier, Blondin Laurence, Hippolyte Isabelle, Perrier Xavier, Iskra Caruana Marie-Line. 2009. Histoire évolutive d'intégrations virales infectieuses chez les bananiers M. balbisiana. In : 12èmes Rencontres de virologie végétale, Aussois du 18 au 22 janvier 2009. Brault Véronique (ed.), Ziegler-Graff Véronique (ed.), Revers Frédéric (ed.). SFP. Paris : CNRS, Résumé, p. 4. Rencontres de virologie végétale. 12, Aussois, France, 18 January 2009/22 January 2009.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_548145.pdf

Télécharger (72kB) | Preview

Abstract : Des séquences virales des espèces du Banana streak virus-BSV sont présentes de manière illégitime dans le génome des bananiers, l'intégration ne faisant pas partie du cycle de réplication du virus. Les BSV présentent ainsi la caractéristique surprenante de provenir soit de virions soit d'intégrations virales au génome bananier. Bien que ces intégrations proviennent certainement d'évènements accidentels, ils constituent un cas extrême de parasitisme et représentent une stratégie originale de transmission verticale des virus. Dans notre étude nous nous sommes intéressés à retracer l'histoire évolutive de deux intégrations particulières de BSV, celle de l'espèce Golfinger -BSGFV et de l'espèce Imové -BSImV, présentes toutes deux chez le bananier sauvage M. balbisiana cv Pisang Klutuk Wulung et décrites comme à l'origine d'infection. L'accès à la séquence de ces intégrations BSV a permis de définir 13 marqueurs PCR. Ils permettent d'établir des signatures moléculaires spécifiques de l'organisation interne de chacune des intégrations virales ainsi que de leurs zones de jonction au génome Musa. Nous avons ainsi analysé dans un premier temps leur distribution au sein du genre Musa en étudiant leur polymorphisme d'insertion et l'évolution de leur structure. Afin de proposer un scénario évolutif des intégrations BSV nous avons dans un deuxième temps retracé la phylogénie des espèces Musa de notre étude à partir de 2,1 kpb du génome chloroplastique correspondant aux gènes matK et et à la région trnL-trnF ainsi qu'à partir du génome nucléaire en utilisant 19 loci microsatellites. Les premiers résultats indiquent une intégration antérieure à la diversification des M. balbisiana pour les deux espèces virales. Alors que l'intégration BSGFV apparaît conservée pour tous les M. balbisiana, l'intégration BSImV présente une dégradation plus importante avec de nombreuses pertes de séquences. Ces résultats seront présentés et discutés afin de proposer un scénario évolutif de l'interaction tenant compte des possibles conséquences en termes de coût/bénéfices pour le bananier. (Texte intégral)

Mots-clés Agrovoc : Musa balbisiana, Virus des végétaux, Relation hôte pathogène, Génome, Séquence nucléotidique

Mots-clés complémentaires : Banana streak virus

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Gayral Philippe
  • Guidolin Olivier
  • Blondin Laurence, CIRAD-BIOS-UPR Acridologie (FRA)
  • Hippolyte Isabelle, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (FRA)
  • Perrier Xavier, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (FRA) ORCID: 0000-0002-0092-003X
  • Iskra Caruana Marie-Line, CIRAD-BIOS-UMR BGPI (FRA) ORCID: 0000-0003-4486-2449

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/548145/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]