Agritrop
Home

Simulation de la faisabilité d'un plan d'épandage de lisier de porc et conséquences sur les émissions gazeuses au stockage et à l'épandage

Paillat Jean-Marie, Lopez-Ridaura Santiago, Guerrin François, Van Der Werf Hayo M.G., Morvan Thierry, Leterme Philippe. 2009. Simulation de la faisabilité d'un plan d'épandage de lisier de porc et conséquences sur les émissions gazeuses au stockage et à l'épandage. In : Journées de la recherche porcine, 3-4 février 2009, Paris. IFIP; INRA. Paris : IFIP, pp. 271-276. ISBN 978-2-85969-200-1 Journées de la recherche porcine. 41, Paris, France, 3 February 2009/4 February 2009.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_548574.pdf

Télécharger (118kB)

Titre français : Simulation of the feasibility of a collective slurry spreading plan and effects on gaseous emissions from storage and after spreading

Abstract : Le transfert de lisier hors zone d'excédent structurel et son épandage collectif sont envisagés pour gérer les excédents des exploitations porcines dépassant les seuils réglementaires. La substitution d'engrais chimique permise réduit les impacts sur l'environnement. Cependant ce transfert nécessite des moyens logistiques en adéquation avec les contraintes de sols, cultures, climat et organisation. Le modèle COMET (Collective Management model of Effluents on a Territory scale) simule la réalisation de plans d'épandage soumis à ces contraintes. Le cas étudié concerne le transfert de lisier de porcs charcutiers de 11 élevages vers 22 exploitations situées à une distance moyenne de 44 km: 57,6 t d'azote sont épandues sur des céréales d'hiver, du maïs, du colza et des prairies. Pour réaliser ce transfert, 4 camions de 25 m3, un stockage intermédiaire de 200 m3 et un épandeur avec enfouisseur (débit de 60 m3 h-1) sont nécessaires. En comparant une fin d'hiver humide (2001) et sèche (2002), les simulations montrent que ces moyens sont insuffisants pour épandre la quantité prévue sur les céréales (83% réalisé). En conditions de sol médiocres (hydromorphie), le taux de réalisation est inférieur à 50%. II en est de même si l'épandeur est peu disponible (3 vs 5 jours par semaine). Le cumul des 2 situations réduit la réalisation au tiers de la prévision, l'épandage sur maïs étant également affecté. Davantage de colza dans l'assolement permet de mieux satisfaire le plan sauf en année humide sur sol hydromorphe. Les émissions gazeuses résultant sont également discutées. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Porcin, Gaz, Lisier

Mots-clés géographiques Agrovoc : Bretagne

Classification Agris : Q70 - Processing of agricultural wastes
P02 - Pollution
F04 - Fertilizing
U10 - Computer science, mathematics and statistics

Auteurs et affiliations

  • Paillat Jean-Marie, CIRAD-PERSYST-UPR Recyclage et risque (FRA) ORCID: 0000-0001-6353-6265
  • Lopez-Ridaura Santiago, INRA (FRA)
  • Guerrin François, CIRAD-PERSYST-UPR Recyclage et risque (REU)
  • Van Der Werf Hayo M.G., INRA (FRA)
  • Morvan Thierry, INRA (FRA)
  • Leterme Philippe, INRA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/548574/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-05 ]