Agritrop
Home

Effets d'élévations tardives de la température ambiante sur la température corporelle et l'hyperventilation chez le poulet

Leterrier Christine, Colina Yrina, Collin Anne, Bastianelli Denis, Constantin Paul, De Basilio Vasco. 2009. Effets d'élévations tardives de la température ambiante sur la température corporelle et l'hyperventilation chez le poulet. In : Huitièmes Journées de la recherche avicole, Saint Malo, 25 et 26 mars 2009. s.l. : s.n., pp. 90-94. Journées de la recherche avicole. 8, Saint-Malo, France, 25 March 2009/26 March 2009.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_549525.pdf

Télécharger (196kB) | Preview

Abstract : L'adaptation des poulets de chair aux fortes augmentations de la température ambiante est améliorée par des stimulations thermiques préalables dans la première semaine de vie. Le but de la présente expérience est de tester l'effet de stimulations thermiques plus tardives (J35 à J37) sur l'augmentation de la TC lors d'un stress thermique ultérieur (J38A l'âge de 35 et 38 jours, la température d'élevage qui est à la base de 22°C est portée à 27°C pendant 2H30, puis 32°C pendant 2H30 et ramenée à 22°C. Les jours 36 et 37, elle n'est élevée qu'à 27°C de manière à entretenir la stimulation. Le comportement d'hyperventilation et la température corporelle sont mesurés à J35 et J38. La température corporelle est mesurée de manière manuelle et par télémétrie grâce à des transmetteurs intra-abdominaux. A 27°C, la température corporelle augmente et est stabilisée à la fin des 2H30 d'exposition, alors qu'à 32°C, elle continue d'augmenter à la fin des 2h30 d'exposition et atteint 43,0°C. Il existe adaptation de la thermorégulation, puisque la température corporelle à 27 et 32°C est significativement plus faible lors du dernier stress thermique (J38) que lors du premier (J35). La fréquence du comportement d'hyperventilation est maximale à 32°C, mais semble insuffisante pour réduire l'emballement de la température corporelle. Aucune différence d'hyperventilation n'est observée entre les jours 35 et 38, ce qui suggère que la moindre augmentation de la température observée à J38 par rapport à J35 ne serait pas due à l'adaptation comportementale mais plutôt à une adaptation physiologique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Poulet de chair

Classification Agris : L52 - Animal physiology - Growth and development
L74 - Miscellaneous animal disorders

Auteurs et affiliations

  • Leterrier Christine, INRA (FRA)
  • Colina Yrina, UCV (VEN)
  • Collin Anne, INRA (FRA)
  • Bastianelli Denis, CIRAD-ES-UPR Systèmes d'élevage (FRA) ORCID: 0000-0002-6394-5920
  • Constantin Paul, INRA (FRA)
  • De Basilio Vasco, UCV (VEN)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/549525/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]