Agritrop
Home

Can invasion patches of Acacia mearnsii serve as colonizing sites for native plant species on Réunion (Mascarene archipelago)?

Tassin Jacques, Medoc Jean-Michel, Kull Christian A., Rivière Jean-Noël, Balent Gérard. 2009. Can invasion patches of Acacia mearnsii serve as colonizing sites for native plant species on Réunion (Mascarene archipelago)?. African Journal of Ecology, 47 (3) : pp. 422-432.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_550610.pdf

Télécharger (175kB)

Quartile : Q4, Sujet : ECOLOGY

Abstract : Il est nécessaire de documenter les effets à long terme des invasions de plantes à l'échelle du paysage. Nous avons étudié l'effet potentiellement catalyseur de la plante invasive Acacia mearnsii De Wild. sur la colonisation de paysages ruraux par des espèces végétales natives sur l'île de la Réunion (archipel des Mascareignes, océan Indien). On a récolté des données sur 182 parcelles circulaires de 50 m2 dans un ensemble de 48 grandes zones envahies âgées de un à plus de 48 ans. Il n'y avait que 18 espèces végétales natives dans les endroits envahis, et celles-là ne se trouvaient que dans 21 des 48 zones. Les zones envahies par les Acacia qui étaient colonisées par des espèces natives étaient plus âgées et se situaient plus près des reliquats forestiers les plus fermés. La plupart des zones envahies colonisées par des espèces natives étaient situées à moins de 200 m de forêts relictuelles. Les résultats sont cohérents avec des études sur les taux de colonisation de plantations forestières non indigènes, qui augmentent avec l'âge et diminuent avec la distance de la source des semences. Ceci dit, le taux de zones envahies par les acacias qui sont colonise´es par la flore indigène reste très faible en comparaison avec les études sur la colonisation de plantations exotiques dans d'autres pays tropicaux. Nous concluons que les zones d'invasion d'Acacia mearnsii sont des sites de colonisation médiocre pour les espèces végétales indigènes. On suspecte que l'allélopathie est un des facteurs les plus actifs dans la prévention de cette colonisation. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Acacia mearnsii, Organisme indigène, Allélopathie, espèce envahissante, Paysage, forêt tropicale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Mots-clés complémentaires : Colonisation du milieu

Classification Agris : F40 - Plant ecology
F70 - Plant taxonomy and geography
K01 - Forestry - General aspects

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

  • Tassin Jacques, CIRAD-ES-UPR Dynamique forestière (FRA)
  • Medoc Jean-Michel, CIRAD-PERSYST-UPR Recyclage et risque (VNM) ORCID: 0000-0003-0326-1364
  • Kull Christian A., Monash University (AUS)
  • Rivière Jean-Noël, CIRAD-BIOS-UMR PVBMT (REU)
  • Balent Gérard, INRA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/550610/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-09-22 ]