Agritrop
Home

Rapport de mission à Madagascar du 12 avril au 18 mai 2009 : Contribution à l'étude des baobabs malgaches

Ryckewaert Philippe. 2009. Rapport de mission à Madagascar du 12 avril au 18 mai 2009 : Contribution à l'étude des baobabs malgaches. Montpellier : CIRAD, 23 p.

Mission report
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_550682.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : Une étude a été initiée afin de mieux connaître les mécanismes de la pollinisation des baobabs malgaches par des insectes, incluant un encadrement scientifique et technique de 3 étudiantes de l'Université d'Antanarivo. Cette étude a été étendue à la recherche d'insectes liés aux baobabs (ravageurs potentiels) ou à leurs milieux (bio-indicateurs). Nous avons mis en place des méthodes et techniques d'observation des insectes potentiellement pollinisateurs ou liés aux baobabs (piégeages lumineux, prospections...) et réalisé des observations plus détaillées sur les Sphingidae (lépidoptères nocturnes, meilleurs pollinisateurs potentiels). Plusieurs aspects ont été étudiés: inventaire dans différents milieux, données quantitatives, mesure des longueurs de trompe, prélèvements de pollen et de nectar sur ces insectes, comportement sur les fleurs in situ et en cage, test de marquage-recapture, recherche des chenilles. Les premiers résultats sont les suivants: près de 50% des espèces de Sphingidae malgaches connus ont été capturés dans l'Ouest, le Nord-Ouest et le Nord de l'île; plusieurs spécimens de Sphingidae butinant les fleurs de baobabs en début de nuit ont été observés et en partie capturés; la longueur des trompes est très différente d'une espèce à une autre: seules quelques-unes à trompe très longue (plus de 15 cm) seraient capables de polliniser les fleurs des baobabs Longitubae; celles des baobabs Brevitubae seraient pollinisées par des espèces à trompe de longueur moyenne plutôt que par des chauve-souris, ce qui constitue une nouvelle hypothèse; nous avons également récolté plusieurs espèces d'insectes semblant inféodées aux feuilles ou aux troncs des baobabs (lépidoptères, coléoptères, hétéroptères...) ainsi que des prédateurs et des parasitoïdes; la méthode d'observation des Sphingidae en cage modifie leur comportement et ne peut pas être utilisée pour l'étude de la pollinisation. De même un essai de marquage-recapture n'a pas été probant. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Adansonia, Sphingidae, Insecta

Mots-clés géographiques Agrovoc : Madagascar

Classification Agris : F63 - Plant physiology - Reproduction
K01 - Forestry - General aspects
L20 - Animal ecology

Auteurs et affiliations

  • Ryckewaert Philippe, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/550682/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]