Agritrop
Home

PRP palmier à huile, construction d'un appui technique aux planteurs de palmier à huile des provinces du littoral et du sud au Cameroun : série REPARAC 2

Ndigui Benjamin, Kaho F., Rafflegeau Sylvain, Teguefouet Pierre, Nyambi G., Assoumou R., Onana N.N., Ajambang W., Koona Paul. 2009. PRP palmier à huile, construction d'un appui technique aux planteurs de palmier à huile des provinces du littoral et du sud au Cameroun : série REPARAC 2. Yaoundé : IRAD, 34 p.

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_553323.pdf

Télécharger (433kB) | Preview

Abstract : Le projet de recherche en partenariat sur le palmier à huile a ét mis en oeuvre dans les régions du Littoral et du Sud en raison des caractéristiques agro- techniques et historiques élaéicoles différentes. Il s'agit pour la première de la présence d'agro-industries, de presses artisanales, où les actions de développement de la culture du palmier à huile en milieu villageois sont encadrées par les projets publics. Pour la seconde, des exploitations familiales agricoles (EFA) où le développement de la culture du palmier sélectionné est récent et spontané, parfois avec le soutien d'ONG. L'étude bibliographique menée, la synthèse monographique réalisée, ainsi que les différents ateliers organisés par le PRP Palmier à huile dans les deux zones ont permis de constater les carences de l'encadrement local, et la nécessité de la co-construction d'un appui technique en partenariat. Avec la méthode de Recherche-action en partenariat (RAP), les chercheurs et les producteurs ont pu dégager, trois questions de recherche communes qui ont été traduites par la suite en trois objectifs de recherche, à savoir: l'organisation de la diffusion du matériel végétal amélioré et l'amélioration des associations vivrières pendant la phase juvénile de la palmeraie et du conseil technique pour la fertilisation minérale en palmeraie villageoise. Les études découlant de ces objectifs de recherche ont été menées sur le terrain à travers la conduite d'enquêtes, d'entretiens, de dispositifs simples de collectes des données tels que le suivi de 30 placettes présentant des situations agronomiques contrastées et qui ont permis d'effectuer le diagnostic foliaire pendant deux ans dans la région d'Edéa, ou la mise en place de 5 essais pour les associations palmier/vivriers dans la région d'Ambam pendant 6 mois. Les résultats de ces recherches ont mis en évidence que le circuit de distribution du matériel végétal amélioré du palmier à huile n'est pas fiable. L'amélioration des circuits de diffusion du matériel sélectionné de palmier à huile passe par une implication plus forte des services publics (MINADER, IRAD...para- publics et autres ONG, ou OP. Les autres intervenants dans la filière étant pour la plupart des commerçants indélicats. Ces recherches ont aussi montré que les associations palmier/cultures vivrières sont pratiquées fréquemment dans les palmeraies villageoises en phase juvénile (pendant les 4 premières années; mais ces associations causent souvent des retards d'entrée en production). Elles ont aussi permis la caractérisation des EFA à base de palmier à huile dans les régions du Littoral et du Sud Cameroun, l'association palmier à huile/cultures vivrières pratiquée par 17% des producteurs dans le littoral (Itinéraires techniques voisins des agroindustries), 20% dans le Dja et Lobo (zone d'introduction nouvelle, itinéraires techniques adaptées aux pratiques des agriculteurs) et 11% dans la Mvila et la Vallée du Ntem, soit 48% de producteurs dans l'ensemble des deux sites, Littoral et Sud. Le Sud seul réunit 31% des producteurs. Les élaéiculteurs souhaiteraient disposer des conseils adaptés à cette pratique alors qu'Il n'existe aucun référentiel technique produit par la recherche pour le moment en ce qui concerne les associations cultures vivrières/palmier à huile dans les Exploitations Familiales Agricoles (EFA) à base de palmier à huile. Enfin, les engrais minéraux sont peu, mal, ou pas du tout utilisés dans les palmeraies villageoises, à cause de leur coût élevé, mais aussi parce que les doses recommandées pour les EFA sont celles préconisées pour les agro-industries après plusieurs campagnes de diagnostic foliaire (DF), mais ces dernières ne sont pas à la portée du petit planteur. Dans la région d'Edéa, les prélèvements et l'analyse d'échantillons foliaires réalisés sur deux campagnes ont montré que la nutrition minérale des palmeraies villageoises sélectionnées présente 4 situations distinctes: - des palmeraies avec une nutrition minérale satisfaisan

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
F30 - Plant genetics and breeding
E50 - Rural sociology
F04 - Fertilizing

Auteurs et affiliations

  • Ndigui Benjamin, IRAD (CMR)
  • Kaho F., IRAD (CMR)
  • Rafflegeau Sylvain, CIRAD-PERSYST-UPR Systèmes de pérennes (FRA)
  • Teguefouet Pierre, IRAD (CMR)
  • Nyambi G., IRAD (CMR)
  • Assoumou R., IRAD (CMR)
  • Onana N.N., Université de Yaoundé (CMR)
  • Ajambang W., IRAD (CMR)
  • Koona Paul, IRAD (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/553323/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]