Agritrop
Home

Intéractions entre les mouches des Cucurbitaceae (Diptera, Tephritidae) et les plantes-pièges incorporées dans les agro-écoystèmes horticoles réunionnais

Petite Aubéri. 2009. Intéractions entre les mouches des Cucurbitaceae (Diptera, Tephritidae) et les plantes-pièges incorporées dans les agro-écoystèmes horticoles réunionnais. Rennes : Université de Rennes 1, 51 p. Mémoire de master professionnel : Gestion des habitats et des bassins versants : Université de Rennes I

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_553602.pdf

Télécharger (4MB) | Preview

Abstract : Les mouches des Cucurbitaceae (Diptera : Tephritidae), Bactrocera cucurbitae, Dacus ciliatus et Dacus demmerezi ont une forte incidence économique à l'île de La Réunion. La lutte agro-chimique n'est plus considérée comme une solution durable de part les coûts et les dommages écologiques qu'elle occasionne, c'est pourquoi des organismes se fédèrent pour développer la gestion agro-écologique des populations de ravageurs des cultures. L'incorporation de biodiversité végétale dans les cultures et, entre autres l'utilisation de plantes-pièges en bordure constitue un des modes de gestion actuellement privilégiés. Les plantes-pièges, dont fait partie le maïs, disposées en bordure de culture de Cucurbitaceae accueillent la majorité du peuplement de mouches des Cucurbitaceae durant la journée. En effet, le peuplement de mouches des Cucurbitaceae se concentre chaque matin sur les bordures de maïs mais seules les femelles fréquentent la culture de plante-hôte pour pondre. L'attractivité des bordures de maïs est lié à l'abri qu'elles représentent lors de la journée et dans une moindre mesure à l'alimentation qu'elles fournissent par la production de pollen et de nectar. En termes de gestion, l'incorporation de plantes-pièges en bordure constitue un des éléments du " push-pull assisté " : par des plantes répulsives situées dans la culture et des plantes attractives situées en bordure, on concentre le peuplement de mouches des Cucurbitaceae sur les bordures. Ces dernières constituent alors un site privilégié de surveillance et de gestion des populations. Ces résultats montrent l'importance de la structure des habitats sur les communautés d'insectes et les opportunités qui en découlent en terme de gestion agro-écologique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Cucurbitaceae, Tephritidae, Dacus, Bactrocera cucurbitae, Zea mays, Plante pesticide

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Mots-clés complémentaires : Dacus ciliatus, Dacus demmerezi

Classification Agris : H10 - Pests of plants
F08 - Cropping patterns and systems

Auteurs et affiliations

  • Petite Aubéri, Université de Rennes I (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/553602/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]