Agritrop
Home

Succès et contraintes dans la mise en oeuvre des programmes/projets de lutte intégrée : quelques leçons de ca sen Afrique de l'Ouest et Centrale

Dakouo Dona, Dabire Clémentine, Ratnadass Alain, Nacro Souleymane, Bonzi Marcel, Traore Seydou Nafoni, Woin Noé. 2009. Succès et contraintes dans la mise en oeuvre des programmes/projets de lutte intégrée : quelques leçons de ca sen Afrique de l'Ouest et Centrale. In : Gestion des insectes ravageurs des cultures et vecteurs de maladies pour un environnement viable et une sécurité alimentaire en Afrique : Current developments. Abstracts of the 18th Conference of the African Association of Insect Scientists, 16-20 Novembe = Insect pest and vector management for sustainable environment and food security in Africa : Current developments. Abstracts of the 18th Conference of the African Association of Insect Scientists, 16-20 November 2009, Ouagadougou, Burkina Faso. AAIS. Nairobi : African Association of Insect Scientists, pp. 24-25. Conférence de l'Association Africaine des Entomologistes. 18, Ouagadougou, Burkina Faso, 16 November 2009/20 November 2009.

Paper without proceedings
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_553809.pdf

Télécharger (287kB) | Preview

Abstract : Des programmes et projets de lutte intégrée ont été exécutés dans la plupart des pays en Afrique subsaharienne. Cependant les succès de ces projets sont restés limités au delà de leur mise en oeuvre en raison de nombreuses contraintes. Cette situation est analysée dans la présente communication en prenant pour exemples les cas de projets exécutés au cours des deux dernières décennies en Afrique de l'Ouest et du Centre. Il s'agit du Projet CILSS/USAID/FAO exécuté dans 9 pays Sahéliens (1980-1987), du Projet de lutte intégrée en culture de sorgho au Mali et au Burkina Faso (1996-2000) et du Projet Régional BAD/CBLT dans le Bassin du Lac Tchad (2003-2005). La particularité commune de ces projets est d'avoir bénéficié de financements extérieurs (USAID, Commission Européenne, BAD). Les pays bénéficiaires ont contribué à travers les infrastructures et le personnel (chercheurs, agents de vulgarisation et paysans) pour l'exécution de ces projets. Les succès enregistrés ont reposé sur le renforcement des capacités humaines à travers des formations académiques et professionnelles des acteurs, l'accroissement des rendements des cultures cibles, l'amélioration des revenus des paysans et la réduction de l'usage des pesticides toxiques pour un meilleur environnement. Les contraintes majeures découlent de l'absence d'une politique nationale en matière de lutte intégrée, de structure organisationnelle et de revenus suffisants des paysans pour appliquer les technologies développées. A cela s'ajoute l'absence de financement des pays bénéficiaires pour étendre et perpétuer les acquis au delà de la fin des projets. Des perspectives, défis et recommandations sont dégagés à la lumière de cette analyse afin de permettre à la gestion intégrée des ravageurs de continuer à jouer un grand rôle pour aider les pays à atteindre la sécurité alimentaire et à faire face aux changements climatiques. (Texte intégral)

Mots-clés Agrovoc : Lutte intégrée, Sorghum bicolor, Changement climatique, sécurité alimentaire

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mali, Burkina Faso, Tchad

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Dakouo Dona, INERA (BFA)
  • Dabire Clémentine, INERA (BFA)
  • Ratnadass Alain, CIRAD-PERSYST-UPR HortSys (NER) ORCID: 0000-0002-8873-5671
  • Nacro Souleymane, INERA (BFA)
  • Bonzi Marcel, INERA (BFA)
  • Traore Seydou Nafoni, INERA (BFA)
  • Woin Noé, IRAD (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/553809/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-21 ]