Agritrop
Home

No-till banana planting on crop residue mulch: Effect on soil quality and crop functioning

Dorel Marc, Lakhia Steewy, Pététin Chloé, Bouamer Salah, Risède Jean-Michel. 2010. No-till banana planting on crop residue mulch: Effect on soil quality and crop functioning. Fruits, 65 (2) : pp. 55-68.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_554270.pdf

Télécharger (992kB)

Titre espagnol : Plantación de bananos sin trabajo del suelo sobre un rastrojo de residuos de cultivo: efecto sobre la calidad del suelo y sobre el funcionamiento del cultivo / Titre français : Plantation de bananiers sans travail du sol sur un paillis de résidus de culture : effet sur la qualité du sol et le fonctionnement de la culture

Quartile : Q4, Sujet : HORTICULTURE

Abstract : Introduction. In the French West Indies, farmers generally consider that periodical soil tillage is necessary to increase soil porosity and maintain high yield. However, in the nontilled perennial banana plantations of the highlands, the soil exhibits better physical and biological properties than in the conventional banana plantations. To determine if tillage before banana planting is necessary for proper banana crop functioning and to assess the effect of tillage on soil quality, banana planting after conventional tillage was compared with no-till banana planting on crop residue mulch on an experimental plot. Materials and methods. Soil quality was assessed through indicators such as porosity, organic status, microbial biomass and structure of nematode communities. Crop functioning was assessed through plant growth, root distribution, and soil water and nitrogen availability. Results. We found that tillage reduced soil microbial biomass and the number of nematode functional guilds. Tillage had only a short-term effect on soil porosity and did not allow deeper extension of the root system. Although soil organic nitrogen mineralization was higher with conventional tillage, banana nitrogen nutrition was not better, probably because the high nitrogen fertilization offset the variations in availability of nitrogen from organic origin. We found that banana growth was better with no-till treatment. This could be explained by less drying out of soil due to the crop residue mulch left on the soil surface with no-till treatment. Conclusion. Relative to conventional tillage, no-till banana planting improved soil quality and crop performance. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Introduction. Aux Antilles françaises, les planteurs considèrent généralement qu'il est nécessaire d'effectuer périodiquement un travail du sol pour régénérer la porosité du sol et maintenir un fort rendement. Cependant, dans les bananeraies pérennes d'altitude, le sol qui n'est jamais travaillé présente de meilleures propriétés physiques et biologiques que dans bananeraies conduites de manière conventionnelle. Pour déterminer si le travail du sol avant la plantation est nécessaire au bon fonctionnement d'une culture de bananiers et pour évaluer l'effet du labour sur la qualité du sol, une plantation de bananiers après travail du sol classique a été comparée à la plantation directe de bananiers sur un paillis de résidus de récolte en parcelle expérimentale. Matériel et méthodes. La qualité du sol a été évaluée par des indicateurs tels que la porosité, le statut organique, la biomasse microbienne et la structure des populations de nématodes. Le fonctionnement de la culture a été évalué par la croissance de la plante, la distribution des racines, et la disponibilité de l'eau et de l'azote du sol. Résultats. Nous avons constaté que le travail du sol a réduit la biomasse microbienne du sol et le nombre de guildes fonctionnelles de nématodes. Le travail du sol a eu seulement un effet à court terme sur la porosité du sol et n'a pas permis un enracinement plus profond. Bien que la minéralisation de l'azote organique du sol ait été plus élevée avec le travail du sol conventionnel, la nutrition en azote des bananiers n'a pas été meilleure, probablement parce que la fertilisation azotée élevée a compensé les variations de la disponibilité de l'azote d'origine organique. Nous avons constaté que la croissance des bananiers était meilleure dans le traitement sans travail du sol. Cela a pu être expliqué par un plus faible dessèchement du sol dû au paillis de résidus de récolte laissé sur la surface du sol pour le traitement sans travail du sol. Conclusion. Par rapport au travail du sol classique, une plantation sans labour a amélioré la qualité du sol et les performances de la culture. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Musa (bananes), Non-travail du sol, Flore du sol, Performance de culture, Paillage, Nematoda, Propriété physicochimique du sol, Résidu de récolte

Mots-clés géographiques Agrovoc : Guadeloupe

Classification Agris : F07 - Soil cultivation
F62 - Plant physiology - Growth and development
P34 - Soil biology
P35 - Soil fertility
P33 - Soil chemistry and physics

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Dorel Marc, CIRAD-PERSYST-UPR Systèmes bananes et ananas (GLP)
  • Lakhia Steewy, CIRAD-PERSYST-UPR Systèmes bananes et ananas (GLP)
  • Pététin Chloé
  • Bouamer Salah
  • Risède Jean-Michel, CIRAD-PERSYST-UPR Systèmes bananes et ananas (ZAF)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/554270/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-21 ]