Agritrop
Home

Adoption d'une nouvelle méthode de lutte sanitaire en milieu paysan au Burkina Faso : le pédiluve acaricide/insecticide

Bouyer Fanny, Belem Adrien Marie Gaston, Seyni H., Adakal Hassane, Lancelot Renaud, Bouyer Jérémy. 2010. Adoption d'une nouvelle méthode de lutte sanitaire en milieu paysan au Burkina Faso : le pédiluve acaricide/insecticide. In : International symposium ISDA 2010. Innovation and sustainable development in agriculture and food : Abstracts and papers = International symposium. ISDA 2010. Innovation et développement durable dans l'agriculture et l'agroalimentaire. Coudel Emilie (ed.), Devautour Hubert (ed.), Soulard Christophe-Toussaint (ed.), Hubert Bernard (ed.). UMR INNOVATION, CIRAD, Montpellier SupAgro, INRA. Montpellier : CIRAD, 21p. International symposium ISDA 2010, Montpellier, France, 28 June 2010/1 July 2010.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Le pédiluve acaricide-insecticide est une nouvelle méthode de lutte intégrée contre les vecteurs en zone subhumide Ouest-Africaine : son efficacité a été validée par de nombreuses études en situations expérimentales et réelles. Cette invention sanitaire d'origine exogène proposée par la recherche, a été co-construite avec des groupes d'éleveurs il y a dix ans et a ensuite diffusé. Vingt-deux pédiluves et soixante douze éleveurs ont été étudiés. A partir de 97 variables concernant les modalités de mise en oeuvre, la sociologie, les aspects organisationnels, le système d'élevage, l'appréciation de l'outil et les connaissances des éleveurs, 32 variables explicatives ont été réparties en deux lots (" pratiques et perceptions zootechniques " et " connaissances du système épidémiologique ") suite aux analyses préliminaires et sept variables ont été choisies comme indicateurs d'adoption. Les lots de variables ont été soumis à des analyses multivariées permettant de caractériser trois groupes d'éleveurs, dont l'adoption a été évaluée. Le premier groupe est constitué par les éleveurs modernes de Ouagadougou qui ont bien adopté la méthode. Les éleveurs plus traditionnels de Bobo-Dioulasso sont séparés en deux groupes dont un n'a pas du tout adopté le pédiluve contrairement au second. Les dix variables discriminant principalement ces groupes sont analysées. Elles ont trait au système d'élevage, aux modalités de mise en oeuvre de la méthode et à l'appréciation de l'outil. La discussion porte sur l'influence relative des connaissances des éleveurs et des pratiques d'élevage sur l'adoption. L'importance des modalités de mise en place ainsi que des caractéristiques du système de production est présentée. Enfin, l'appréciation du risque par les éleveurs est discutée à la lumière des critères d'adoptabilité de Mendras et Forsé qui révèlent les variations de perceptions individuelles des bénéfices et risques et le rôle essentiel du réseau sociotechnique. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : L72 - Pests of animals
L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • Bouyer Fanny, CIRDES (BFA)
  • Belem Adrien Marie Gaston, IDR (BFA)
  • Seyni H., UEMOA (BFA)
  • Adakal Hassane, CIRDES (BFA)
  • Lancelot Renaud, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (FRA)
  • Bouyer Jérémy, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (SEN) ORCID: 0000-0002-1913-416X

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/558172/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-02-03 ]