Agritrop
Home

Les bactéries symbiotiques associées à Acacia mangium, en populations naturelles et introduites, au Brésil

Perrineau Marie-Mathilde, Le Roux Christine, De Faria Sergio Miana, Galiana Antoine, Duponnois Robin, Béna Gilles, Prin Yves. 2010. Les bactéries symbiotiques associées à Acacia mangium, en populations naturelles et introduites, au Brésil. In : Neuvièmes Rencontres plantes-bactéries, 18-22 janvier 2010, Aussois (France) : résumés. SFP, IRD. Paris : SFP, Résumé, p. 27. Rencontres plantes-bactéries. 9, Aussois, France, 18 January 2010/22 January 2010.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Acacia mangium, légumineuse originaire d'Australie, a été introduit dans de nombreux pays tropicaux en particulier dans le cadre de plantations industrielles et de phytostabilisation. Sa productivité et son adaptabilité sont attribuées à sa capacité, assez exceptionnelle, d'établir des symbioses avec des bactéries fixatrices d'azote ainsi qu'avec des champignons mycorhiziens. Dans ce cadre, de nombreux essais de plantation ont été mis en place, en inoculation contrôlée avec des bactéries symbiotiques sélectionnées. En zone d'introduction, A. mangium s'associe spontanément à des souches locales souvent peu efficaces. En inoculation contrôlée, la persistance des inoculants n'est pas connue ainsi que leur impact sur la biodiversité locale, voire de possibles recombinaisons génétiques entre inoculées et locales. Afin de répondre à ces questions, au Brésil, une pépinière industrielle d'A. mangium et un site minier ont été étudiés, chacun avec et sans inoculation artificielle. Ainsi la diversité des souches spontanément nodulantes a été étudiée. Le Brésil interdisant l'utilisation d'inoculants étrangers, les souches sont donc originaires de légumineuses locales. Leur persistance sur A. mangium a été étudiée afin d'évaluer l'intérêt de ces pratiques. Pour cela, 66 souches renodulants A. mangium ont été séquencées sur trois gènes de ménage: glnB, recA et dnaK et un gène symbiotique: nodA. Ces analyses montrent qu'au Brésil, A. mangium est nodulé par des bactéries du genre Bradyrhizobium et Mesorhizobium. On observe également une nette séparation entre les souches issues des deux sites mais aussi entre parcelles inoculés et non-inoculés. Curieusement, les deux souches brésiliennes sélectionnées et inoculées ne semblent pas se maintenir quatre mois après inoculation, remettant en cause les pratiques locales d'inoculation. Enfin, la majorité des Mesorhizobium ont leur séquence du gène nodA, identique à 100%, ce qui pourrait correspondre au transfert d'un îlot symbiotique. (Texte intégral)

Mots-clés Agrovoc : Acacia mangium, Bradyrhizobium, Symbiose

Mots-clés géographiques Agrovoc : Brésil

Mots-clés complémentaires : Mesorhizobium

Classification Agris : F62 - Plant physiology - Growth and development
K01 - Forestry - General aspects
P34 - Soil biology

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/558627/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-01-15 ]