Agritrop
Home

Caractérisation physiologique et moléculaire de la tolérance au stress salin chez les porte-greffe tetraploïdes d'agrumes

Mouhaya Wafa. 2008. Caractérisation physiologique et moléculaire de la tolérance au stress salin chez les porte-greffe tetraploïdes d'agrumes. Corte : Université de Corse, 164 p. Thèse de doctorat : Biochimie et biologie moléculaire : Université de Corse

Thesis
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_560043.pdf

Télécharger (1MB)

Encadrement : Morillon, Raphaël

Abstract : Les agrumes sont cultivés dans les régions semi-arides où ils peuvent être confrontés à une augmentation de la salinité des sols. Etant sensibles au stress salin et à plusieurs contraintes biotiques, les agrumes doivent être greffés sur des porte-greffe cumulant des traits de tolérances biotiques et abiotiques. Il n'existait pas de porte-greffe tolérant à la salinité, tout en étant résistant au virus de la tisteza. Un nouveau porte-greffe allotétraploïde (FLHORAG1), issu de la fusion entre les protoplastes de Poncirus trifoliata et de Citrus deliciosa, a été crée par le CIRAD. Il est tolérant au sel et résistant au virus de la triteza. Dans notre étude, nous avons comparé le comportement du FLHORAG1 à celui de ses deux parents diploïdes et à celui des autotétraploïdes respectifs en situation de stress salin. Nous avons comparé ces génotypes au niveau physiologique (mesures de perte d'eau des feuilles, d'accumulation ionique et de fulorescence chlorophyllienne), mais également au niveau moléculaire par les techniques de cDNA-AFLP et de RT-PCR en temps réel. Nos résultats suggèrent que la tolérance au stress salin chez les porte-greffe tétraploïdes (auto- et allo-) est dépendante de l'application d'un déficit hydrique. Il semble en effet que si le stress salin appliqué n'est pas associé avec un déficit hydrique, les porte-greffe tétraploïdes ne sont pas plus tolérants que les diploïdes. Le FLHORAG1 présentait une tolérance accrue à de fortes concentrations de sel. Cette plus grande tolérance est en accord avec la surexpression observée des gènes codant pour les effecteurs impliqués dans la perception et la transduction du signal, dans le transport ionique et dans l'ajustement osmotique. Les variétés greffées sur le FLHORAG1 sont sensibles à une forte contrainte saline (sans limitation en eau), le FLHORAG1 étant incapable de limiter le transfert des ions vers les parties aeriennes. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Agrume, Citrus, Poncirus trifoliata, Porte greffe, Tétraploïdie, Hybridation intergénérique, Expression des gènes, Génétique moléculaire, Tolérance au sel, Résistance aux maladies

Mots-clés géographiques Agrovoc : Corse

Mots-clés complémentaires : Autotétraploïde, Citrus deliciosa

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
F60 - Plant physiology and biochemistry
H50 - Miscellaneous plant disorders

Axe stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Mouhaya Wafa, CIRAD-BIOS-UPR Multiplication végétative (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/560043/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]