Agritrop
Home

Moniliophthora perniciosa and m. roreri performance at pod level on clones with different degree of resistance to the diseases they cause

Suarez Capello Carmen, Solis Karine, Del Pozo Patricio, Eskes Albertus. 2010. Moniliophthora perniciosa and m. roreri performance at pod level on clones with different degree of resistance to the diseases they cause. In : 16th International Cocoa Research Conference. Proceedings : towards rational cocoa production and efficient use ofr a sustainable world cocoa economy = 16e Conférence internationale sur la recherche cacaoyère.Actes ; 16 Conferencia Internacional de Pesquisas em Cacau. Actas ; 16 Conferencia Internacional de investigacion en cacao. Actas : vers une économie cacaoyère durable : quelles stratégies d'approche ? ; para uma produção racional de cacau e o seu uso eficiente para uma economia mundial sustentada do cacau ; hacia una produccion racional y un uso eficiente del cacao para la sustentabilitd. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, pp. 1249-1253. ISBN 978-065-959-5 Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 16, Bali, Indonésie, 16 November 2009/21 November 2009.

Paper with proceedings
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_560528.pdf

Télécharger (111kB)

Titre français : Performances de Moniliophthora perniciosa et de M. roreri au niveau des cabosses sur les clones offrant différents degrés de résistance aux maladies provoquées par ces agents / Titre espagnol : Comportamiento de Moniliophthora perniciosa y M.roreri a nivel de mazorca en clones con diferente grado de resistencia a las enfermedades que causan estos hongos / Titre portugais : Desempenho de Moniliophthora perniciosa e M. roreri a nivel da vagem em clones com um grau de resistencia diferente as doencas que causam

Abstract : L'étroite relation entre les agents responsables de la maladie du balai de sorcière et de la moniliose du cacaoyer a été démontrée, entrainant la classification des deux agents dans le même genre, Moniliophthora (respectivement perniciosa et roreri) malgré des différences évidentes entre les deux espèces, ou la spécialisation poussée du second a attaquer uniquement les cabosses constitue la caractéristique la plus frappante. L'une des conséquences de cette spécialisation de M. roreri vis-à-vis des cabosses est que tous les tests de résistance ont du être effectues sur des cacaoyers adultes et que les tentatives de développer un test a un stade plus précoce ont jusqu'ici échoué. D'autre part, il existe des preuves indirectes que les clones montrant une résistance à la moniliose semblent également résistants à la maladie du balai de sorcière au niveau des cabosses. L'étude présentée ici a pour objectif de démontrer cette relation. Des clones issus de la collection de l'INIAP à la station tropicale expérimentale (EET) Pichilingue et présentant différents degrés de résistance a la maladie du balai de sorcière et a la moniliose ont été utilises. Des cabosses de trois ou quatre mois et d'une taille de 5 cm environ, obtenues par pollinisation ouverte, ont été inoculées avec un coton imbibe d'une suspension de spores de chaque agent pathogène. Vingt cabosses ont été utilisées pour chacun des traitements suivants : uniquement M. perniciosa ou M. roreri ; chaque espèce dans des endroits opposes de la circonférence la plus large des cabosses ; chaque espèce sur la base ou la pointe de la cabosse ; et une suspension d'un mélange des deux organismes en un seul point d'inoculation. Les traitements ont ensuite été laisses couverts pendant sept jours. L'étude a été répétée avec des cabosses de deux mois obtenues par pollinisation manuelle. En règle générale, M. roreri semble mieux se comporter sur les cabosses, la maladie progressant 2 a 5 jours plus rapidement que M. perniciosa ; chaque organisme n'a été récupéré que sur les tissus de cabosses ainsi infectées. Bien qu'il existe certaines différences d'échelle, la période de latence pour chaque infection a montre des résultats similaires pour les deux maladies. Une description du développement et de la gravite des symptômes des deux maladies fait partie de cette étude. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Moniliophthora, Theobroma cacao

Mots-clés géographiques Agrovoc : Équateur

Mots-clés complémentaires : Moniliophthora perniciosa, Moniliophthora roreri

Classification Agris : H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Suarez Capello Carmen, INIAP (ECU)
  • Solis Karine, INIAP (ECU)
  • Del Pozo Patricio, INIAP (ECU)
  • Eskes Albertus, CIRAD-BIOS-UPR Bioagresseurs de pérennes (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/560528/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]