Agritrop
Home

Analyse agro-physiologique de la réponse du cotonnier Gossypium hirsutum aux dégâts de lépidoptères carpophages dans les savanes du Nord Cameroun

Moussa Ali Angokaï. 2006. Analyse agro-physiologique de la réponse du cotonnier Gossypium hirsutum aux dégâts de lépidoptères carpophages dans les savanes du Nord Cameroun. s.l. : ENSAR, 137 p. Thèse de doctorat : Biologie et agronomie : Ecole nationale supérieure agronomique de Rennes

Thesis
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_561272.pdf

Télécharger (1MB)

Encadrement : Leterme, Philippe

Abstract : La durabilité et la rentabilité de la culture cotonnière requièrent une gestion intégrée des ravageurs impliquant des mécanismes de régulation naturelle par la plante. Des expérimentations conduites dans la zone cotonnière au Nord Cameroun entre 2002 et 2004 ont permis d'évaluer l'aptitude de la variété la plus cultivée (IRMA A1239), à compenser les pertes d'organes floraux induits par des attaques simulées des lépidoptères carpophages en début de floraison. La production de carbone a été estimée à l'aide de deux modèles : l'un basé sur le rendement énergétique à l'échelle du couvert, et l'autre basé sur l'âge et les propriétés de la feuille. Les besoins en assimilats des organes reproducteurs ont été estimés à partir de leur taux de croissance potentielle. Dans les parcelles semées tardivement, les dégâts d'insectes ont significativement réduit la production de coton graine, mais n'ont eu aucun effet sur le rendement dans les parcelles semées précocement. L'étude de la dynamique du développement fructifère a révêlé que la compensation des pertes d'organes dans le cas des semis précoces, est due à l'augmentation des taux de rétention des capsules sur branches végétatives, ainsi que sur les positions distales (P?2) des branches fructifères primaires. L'analyse de la production et de la répartition du carbone a montré que les dégâts d'insectes n'affectent pas la production de matière sèche aérienne, mais réduisent significativement les ressources carbonées allouées aux organes reproducteurs pendant la période post-dégâts. Le taux d'abscission des organes reproducteurs pendant la période de récupération, est corrélé avec le niveau de compétition trophique imposé par les organes fructifères. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Gossypium hirsutum, Lepidoptera, Développement biologique, rendement, Carbone

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Mots-clés géographiques complémentaires : Cameroun nord

Classification Agris : H10 - Pests of plants
F63 - Plant physiology - Reproduction
F62 - Plant physiology - Growth and development

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Moussa Ali Angokaï, IRAD (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/561272/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-22 ]