Agritrop
Home

Estimation de l'impact de différents modes d'exploitation forestière sur les stocks de carbone en Afrique centrale

Durrieu De Madron Luc, Bauwens Sébastien, Giraud Adeline, Hubert Didier, Billand Alain. 2011. Estimation de l'impact de différents modes d'exploitation forestière sur les stocks de carbone en Afrique centrale. Bois et Forêts des Tropiques (308) : pp. 75-86.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
BFT_308_75-86.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Assessing the impact of different logging methods on carbon stocks in central Africa / Titre espagnol : Estimación del impacto de distintos modos de aprovechamiento forestal en las reservas de carbono de Africa central

Quartile : Q4, Sujet : FORESTRY

Abstract : L'impact, en termes d'émission de carbone, d'une exploitation forestière n'a fait l'objet que de rares et réels travaux de recherche en Afrique centrale. Pourtant, dans le cadre des mécanismes Redd (Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts), cette problématique comporte des enjeux importants avec l'augmentation du nombre de concessions aménagées et l'importance grandissante des techniques d'exploitation à faible impact. Cette étude constitue un essai de méta-analyse incluant les diverses expériences issues de la littérature. Les données ainsi récoltées ont été appliquées à une exploitation hypothétique, afin de dresser un bilan théorique de l'impact sur le stock de carbone. Les résultats montrent qu'avec les hypothèses retenues l'aménagement d'une forêt permettrait une réduction du dixième des pertes en carbone, pour un prélèvement à l'hectare de 10 à 20 m3 de bois d'oeuvre ; et cela par rapport à une concession forestière conventionnelle sans gestion prévisionnelle. L'essentiel de l'économie en carbone proviendrait de l'augmentation des diamètres minimums d'exploitation. Par ailleurs, les gains que pourrait induire la pratique d'une exploitation à faible impact seraient ceux découlant de l'amélioration du tracé des pistes et des routes, à savoir 5 à 8 % des pertes en carbone dues à l'exploitation conventionnelle. Ces gains sont supérieurs à l'erreur constatée sur la mesure de biomasse par coupe rase, la plus proche de la réalité, faite en Guyane. Néanmoins, ces gains sont largement inférieurs aux erreurs calculées sur l'estimation de la biomasse pour plusieurs études disponibles dans la littérature. Quoi qu'il en soit, la mise sous aménagement d'une concession forestière et l'utilisation de techniques d'exploitation à faible impact sont à même d'entraîner une différence favorable du stock de carbone en forêt dense africaine. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : There has been little in-depth research to date on logging impacts in Central Africa in terms of carbon emissions. The REDD mechanism (Reducing Emissions from Deforestation and forest Degradation), has brought this topic to the forefront, with the increase in managed logging concessions and the spread of low-impact logging methods. The aim of this study was to make a meta-analysis covering different experiences reported in the literature. The data collected were applied to a hypothetical logging operation in order to produce a theoretical assessment of its impact on carbon stocks. Our results show that, based on the assumptions used, managed forestry in a conventional logging concession with no forward planning would reduce carbon losses by one tenth, with 10 to 20 m 3 of timber extracted per hectare. Most of the carbon savings would result from an increase in the minimum logging diameter. The other gains from low-impact logging would result from improving the design of logging roads, i.e., 5 to 8% of carbon losses due to conventional logging practice. These gains are higher than the error found for the nearest reality measurements made for clear-felled biomass in French Guiana. However, they are much lower than the errors calculated for biomass estimations in several studies available in the literature. In any case, introducing development planning and low-impact logging techniques in timber concessions are able to induce a favourable difference to carbon stocks in Africa's dense forests. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Abattage d'arbres, Impact sur l'environnement, forêt tropicale, séquestration du carbone, services écosystémiques, Aménagement forestier, Durabilité, Réglementation forestière, Méthode statistique, Accroissement du diamètre, Exploitation forestière

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique centrale

Mots-clés complémentaires : Concession

Classification Agris : K10 - Forestry production
F08 - Cropping patterns and systems
U10 - Mathematical and statistical methods
P33 - Soil chemistry and physics
F62 - Plant physiology - Growth and development

Champ stratégique Cirad : Axe 6 (2005-2013) - Agriculture, environnement, nature et sociétés

Auteurs et affiliations

  • Durrieu De Madron Luc, ONFI (FRA)
  • Bauwens Sébastien, ONFI (FRA)
  • Giraud Adeline, ONFI (FRA)
  • Hubert Didier, CIRAD-ES-UPR BSef (FRA)
  • Billand Alain, CIRAD-ES-UPR BSef (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/561379/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-24 ]