Agritrop
Home

Système lignager, moteur de l'expansion de la culture cotonnière? Le cas des Bwa du Burkina Faso

Phliponeau Marie, Guibert Hervé. 2011. Système lignager, moteur de l'expansion de la culture cotonnière? Le cas des Bwa du Burkina Faso. Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 15 (3) : pp. 367-378.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact Revue en libre accès total
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_561447.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Lineage organization, motor of the cotton farming growth? The Bwa of Burkina Faso

Quartile : Q3, Sujet : AGRONOMY / Quartile : Q4, Sujet : ENVIRONMENTAL SCIENCES

Abstract : Au Burkina Faso, pays africain producteur de coton, les situations sociales des producteurs de coton sont diverses, tout comme les performances économiques de leurs exploitations. L'étude porte sur la région cotonnière bwaba de Houndé, l'une des plus productrices du pays, où le développement du coton a été une success story. Dans le village de Dossi, l'analyse porte sur les raisons de ce succès en étudiant les liens existant entre le développement de la culture cotonnière et l'organisation sociale, notamment l'organisation lignagère traditionnelle. La production cotonnière nationale est organisée autour des groupements de producteurs de coton (GPC). À Dossi, l'étude a montré que les liens de dépendance entre lignages fondateurs et lignages accueillis, entre ainés et membres dépendants du lignage, structurent les GPC. Le système lignager traditionnel, en s'adaptant et en rationalisant l'organisation de la production, est ainsi devenu une des clés du succès cotonnier de la région de Houndé. Cette activité économique cotonnière a pu se développer car elle n'entrait pas en conflit avec le système traditionnel. Toutefois, cela s'est accompagné d'un creusement des inégalités socio-économiques au sein des GPC. Aujourd'hui, le fait d'appartenir à un lignage fondateur se révèle être déterminant dans le contexte de la culture commerciale du coton. Cependant, des mutations sociales sont en cours au sein de ces lignages fondateurs puisqu'un certain nombre de cadets sont à la tête de vastes exploitations, chose impensable il y a une cinquantaine d'années. Adapter le conseil agricole en fonction de la situation lignagère de chaque producteur permettrait de garantir, grâce au coton, une amélioration des conditions de vie pour tous. Aujourd'hui, il est nécessaire de consolider les communautés rurales cotonnières qui se trouvent fragilisées par la privatisation partielle de la filière coton burkinabé. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Gossypium hirsutum, Coton, Sociologie, Structure sociale, coopérative, Agriculture collective

Mots-clés géographiques Agrovoc : Burkina Faso

Classification Agris : E16 - Production economics
E50 - Rural sociology
E40 - Cooperatives

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Phliponeau Marie, Université de Paris VIII (FRA)
  • Guibert Hervé, CIRAD-PERSYST-UPR SCA (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/561447/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-19 ]