Agritrop
Home

Structuration des communautés de Diptères sur le maïs, Zea Mays, utilisé comme plante piège contre les mouches des légumes à la Réunion

Duhautois Sophie. 2010. Structuration des communautés de Diptères sur le maïs, Zea Mays, utilisé comme plante piège contre les mouches des légumes à la Réunion. Montpellier : UM2, 30 p. Mémoire de master 2 : Biologie géosciences agroressources environnement. Parcours biodiversité écologie evolution : Université Montpellier 2

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_561807.pdf

Télécharger (2MB) | Preview

Abstract : Les mouches des légumes inféodées aux cucurbitacées (Diptera, Tephritidae) sont des ravageurs importants des cultures à La Réunion. Après les échecs des méthodes traditionnelles de lutte (insecticide, lutte biologique classique), le CIRAD privilégie désormais une gestion agro-écologique de ces populations. En particulier, il favorise l'incorporation de biodiversité végétale dans l'agrosystème via la mise en place de plantes pièges. Le maïs, Zea mays, est la principale espèce végétale utilisée à La Réunion. En plus de concentrer les mouches des légumes, ces plantes attirent de nombreux autres Insectes, en particulier les Diptères. La présente étude s'attache à analyser la structure de la communauté de ces Diptères afin d'évaluer l'impact du maïs sur ces mouches non visée par la techniques. Elle s'intéresse principalement à six taxons appartenant aux familles de Muscidae, Calliphoridae, Sarcophagidae, Otitidae, Sepsidae et Syrphidae. A l'échelle régionale, la localité de la parcelle semble jouer un rôle important. A l'échelle plus petite de la parcelle, le stade phénologique semble influencer la structure de la communauté. D'autre part, l'abondance des Diptères sur le maïs montre l'impact bénéfique important de la plante piège sur les populations de mouches. Plusieurs hypothèses sont émises afin d'expliquer le rôle jouer par ces plantes. Parmi celles-ci, la présence d'une source alimentaire abondante et variée semble être la plus importante. Le maïs pourrait également constituer un site de repos et d'abri privilégié. Des études complémentaires sont cependant nécessaires pour valider ces hypothèses. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Zea mays, Diptera, Tephritidae, Agroécosystème, Lutte biologique, Lutte antiravageur

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Duhautois Sophie, UM2 (REU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/561807/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-05 ]