Agritrop
Home

Multiplication végétative de Balanites aegyptiaca (L.) Del., Diospyros mespiliformis Hochst. ex. A. Rich. et Sclerocarya birrea (A. Rich.) Hochst au nord du Cameroun

Noubissie Tchiagam Jean-Baptiste, Ndzié Jean-Pierre, Bellefontaine Ronald, Mapongmetsem Pierre Marie. 2011. Multiplication végétative de Balanites aegyptiaca (L.) Del., Diospyros mespiliformis Hochst. ex. A. Rich. et Sclerocarya birrea (A. Rich.) Hochst au nord du Cameroun. Fruits, 66 (5) : pp. 327-341.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_562302.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Vegetative propagation of Balanites aegyptiaca (L.) Del., Diospyros mespiliformis Hochst. ex. A. Rich. and Sclerocarya birrea (A. Rich.) Hochst. in northern Cameroon / Titre espagnol : Multiplicación vegetativa de Balanites aegyptiaca (L.) Del., Diospyros mespiliformis Hochst. ex. A. Rich. y Sclerocarya birrea (A. Rich.) Hochst. al norte de Camerún

Quartile : Q2, Sujet : HORTICULTURE

Abstract : Introduction. Le drageonnage et le marcottage aérien de trois fruitiers à usages multiples, Balanites aegyptiaca, Diospyros mespiliformis et Sclerocarya birrea, ont été étudiés dans le secteur climatique sahélo-soudanien à Kéring en vue de contribuer à la régénération à faible coût de ces espèces surexploitées. Matériel et méthodes. Dans trois stations représentatives de cette localité (jardins de case, brousse, berges de cours d'eau), un inventaire de 90 arbres par espèce a été réalisé au préalable pour détecter la présence d'éventuels drageons ou marcottes terrestres naturels. Ensuite, les possibilités d'induction de drageons au début de la saison des pluies par blessure ou sectionnement de racines et l'aptitude au marcottage aérien en fin de la saison des pluies ont été testées sur les pieds ciblés. Résultats et discussion L'espèce Sbirrea a présenté une aptitude très élevée pour le drageonnage naturel par rapport aux deux autres espèces. D. mespiliformis a drageonné moyennement alors que B. aegyptiaca, espèce ?fourragère très broutée, a montré ici une faible aptitude au drageonnage. L'effet de la station a été significatif; il y a eu une plus forte fréquence de drageons au niveau des berges des cours d'eau. Le marcottage terrestre naturel n'a pas été remarqué sur les 270 arbres observés. L'induction du drageonnage réalisé au début de la saison des pluies par sectionnement complet de racines superficielles a été plus efficace après 9 mois (taux de 57,7 %, toutes espèces confondues) que la méthode d'induction par blessure légère des racines traçantes (37,7 %). L'exposition à la lumière des racines stressées a amplifié le drageonnage. Les drageons induits apparaissent généralement sur la racine stressée, du côté proximal de l'arbre-mère, mais ils peuvent se former aussi du côté distal. Réalisés en fin de saison pluvieuse, les essais de marcottage aérien de B. aegyptiaca ont montré 95 % de marcottes enracinées alors que, à cette saison, les deux autres espèces se sont révélées réfractaires après 5 mois d'observation. Conclusion En dehors des facteurs génétiques, physiologiques et environnementaux qui peuvent influencer la réussite du marcottage aérien ou du drageonnage,S. birrea et D. mespiliformis semblent nettement mieux prédisposées dans l'écosystème du secteur de Kéring à l'induction du drageonnage que B. aegyptiaca, plus apte au marcottage aérien. Ces résultats ouvrent de nouvelles voies à la multiplication de ces trois espèces surexploitées par les populations. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : Introduction. The suckering and the air layering methods of three multipurpose fruit trees, B. aegyptiaca, D. mespiliformis and S. birrea were studied in Kéring (Sudano-Sahelian zone of Cameroon) in order to contribute to the low-cost propagation of these overexploited species. Materials and methods. Three representative stations of this locality (home gardens, bush and river banks) were selected. A study was carried out with 90 trees per species in each of these stations. A preliminary ground investigation under these 90 selected trees per species was carried out to detect natural root suckering or ground layering. Then, the possibilities of induction of suckers at the beginning of the rainy season by partial wounding or complete cutting of roots and the aptitude for air layering at the end of the rainy season were tested on these selected samples. Results and discussion. The Sbirrea species presented a high aptitude for natural root suckering compared with the two other species. D. mespiliformis suckered reasonably well, whereas B. aegyptiaca, a much grazed fodder species, showed here a weak aptitude for natural suckering. The station effect on suckering was significant, with a higher frequency of the suckers on the river banks. The natural terrestrial layering was not noticed on the total of 270 trees investigated. The induction of root suckering realised at the beginning of the rainy season by the method of complete cutting of roots appeared more effective after 9 months (mean rate of 57.7% for all species) compared with the method of partial wounding of roots (rate of 37.7%). The light amplified root suckering on stressed roots. Induced suckers generally appeared on the proximal side (near the stem of the mother tree) of the stressed roots, but also on the distal side. Realised at the end of the rainy season, the air layering trials of B. aegyptiaca showed 95% success, whereas the two other species were refractory after 5 months of observation. Conclusion. Besides genetic, physiological and environmental factors that could influence the success of air layering or root suckering of these species, S. birrea and D. mespiliformis were predisposed in this ecosystem to root suckering, while B. aegyptiaca can be easily propagated by air layering. This opens up new ways for the multiplication of these wild fruit-bearing species overexploited by the populations. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Balanites aegyptiaca, Diospyros, Anacardiaceae

Mots-clés géographiques Agrovoc : Zone soudano-sahélienne, Cameroun

Mots-clés complémentaires : Diospyros mespiliformis, Sclerocarya birrea

Classification Agris : F02 - Plant propagation

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Noubissie Tchiagam Jean-Baptiste, Université de Ngaoundéré (CMR)
  • Ndzié Jean-Pierre, Université de Ngaoundéré (CMR)
  • Bellefontaine Ronald, CIRAD-BIOS-UMR AGAP (FRA)
  • Mapongmetsem Pierre Marie, Université de Ngaoundéré (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/562302/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-26 ]