Agritrop
Home

Farmers' practices and community management of irrigation : Why do they not match in Fatnassa oasis?

Ghazouani Wafa, Marlet Serge, Mekki Insaf, Harrington Larry W., Vidal Alain. 2012. Farmers' practices and community management of irrigation : Why do they not match in Fatnassa oasis?. Irrigation and Drainage, 61 (1) : pp. 39-51.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_563159.pdf

Télécharger (430kB)

Quartile : Q3, Sujet : AGRONOMY / Quartile : Q4, Sujet : WATER RESOURCES

Abstract : Les systèmes irrigués collectifs sont communément confrontés à de faibles performances de l'irrigation à l'échelle de l'aménagement. Une étude détaillée a été réalisée dans un périmètre oasien du sud tunisien pour évaluer les performances de la gestion de l'irrigation à l'échelle de l'oasis et de la parcelle. Les données ont été collectées auprès de l'association des usagers de l'eau et sur la base d'une vaste campagne d'enquêtes et d'observations afin de quantifier les causes des faibles performances de l'irrigation. A l'échelle de l'oasis, les résultats montrent que la durée du tour d'eau excède le double de celle prévue par les règles collectives (19 à 21 jours). La principale cause est la durée excessive des irrigations qui atteint presque le double de la règle de 10 h ha?1, due à des pratiques individuelles inappropriées à l'échelle de la parcelle. L'influence modérée de l'extension des superficies irriguées et des dysfonctionnements techniques du réseau est par ailleurs compensée par l'absence ou l'annulation occasionnelle de l'irrigation dans certaines parcelles.A l'échelle de la parcelle, les durées excessives des irrigations sont le résultat d'un effet conjugué des parcelles de petite taille, du mauvais entretien du système d'irrigation, des irrigations nocturnes sans surveillance et de la faible implication du propriétaire. Cette situationmet l'accent sur l'efficience et la durabilité des systèmes irrigués quand les agriculteurs ne respectent pas les règles collectives et, dans le cas de systèmes oasiens, étendent les plantations de palmiers.De plus, la situation souligne lemanque d'équité qui restreint le soutien apporté par les agriculteurs à l'association des usagers et la stricte application des règles de gestion. Ces résultats devraient permettre d'identifier une approche appropriée et conduire à des changements positifs dans la gestion des systèmes irrigués collectifs. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Irrigation, Oasis, Champ, Affectation de ressources, Réseau d'irrigation, Périmètre irrigué, Gestion des eaux, Communauté rurale, Elaeis guineensis

Mots-clés géographiques Agrovoc : Tunisie

Mots-clés complémentaires : Stratégie paysanne

Classification Agris : P10 - Water resources and management
F06 - Irrigation

Champ stratégique Cirad : Axe 1 (2005-2013) - Intensification écologique

Auteurs et affiliations

  • Ghazouani Wafa, INRGREF (TUN)
  • Marlet Serge, CIRAD-ES-UMR G-EAU (TUN) ORCID: 0000-0001-7477-922X
  • Mekki Insaf, INRGREF (TUN)
  • Harrington Larry W., CGIAR (LKA)
  • Vidal Alain, CGIAR (LKA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/563159/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-03-06 ]