Agritrop
Home

Caractérisation de la diversité génétique d'Ehrlichia ruminantium à l'échelle mondiale par l'approche MLVA et MLST

Vachiery Nathalie, Huber Karine, Haddad Nadia, Meyer Damien, Pruneau Ludovic, Saldana Angélique, Pilet Héloïse, Berrich Moez, Bouchouicha Rim, Pinarello Valérie, Carasco-Lacombe Catherine, Magan Melanie, Adakal Hassane, Boulouis Henri-Jean, Martinez Dominique, Lefrançois Thierry. 2011. Caractérisation de la diversité génétique d'Ehrlichia ruminantium à l'échelle mondiale par l'approche MLVA et MLST. In : Circulation des zoonoses et des parasitoses dans l'océan indien. Colloque Conjoint Parasitologie-Célébration Vet 2011, 9-11/11/2011 : résumés des communications. Académie malgache. Antananarivo : Académie malgache, Résumé, p. 28. Colloque Conjoint Parasitologie-Célébration Vet 2011, Antananarive, Madagascar, 9 November 2011/11 November 2011.

Poster
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_564413.pdf

Télécharger (65kB)
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_564413.pdf

Télécharger (619kB)

Matériel d'accompagnement : 1 poster

Abstract : Contexte : Ehrlichia ruminantium (ER) est l'agent causal de la cowdriose, une maladie majeure transmise par les tiques en Afrique (1). L'amélioration des stratégies de contrôle de la maladie par une approche vaccinale est étroitement conditionnée par une meilleure connaissance de la diversité des souches circulant dans différentes zones. Jusqu'à présent, le typage des souches d'ER était principalement basé un seul gene comme pCS20 ou map1. Le gene Map1 est un bon outil discriminant (2), cependant, il n'est associé ni à l'origine géographique ni à la couverture de protection entre souches. Objectifs : Des méthodes de typage multi-locus ont été adaptées et utilisées pour caractériser la diversité des souches d'ER. Nous avons d'abord développé une méthode ciblant les sequences en tandem répétées en nombre variable, MLVA (Multiple- Locus Variable number tandem repeats analysis) d'ER. Puis nous avons realisé une analyse des souches d'ER d'origines géographiques différentes utilisant à la fois la MLVA et la MLST développée ultérieurement (3). Methodes : 21 VNTRs, (Variable number of tandem repeats) ont été choisis et testés en utilisant la PCR simple et la PCR nichée. La stabilité de ces VNTRs a été évaluée en comparant les profils des souches virulentes et atténuées. Plus de 45 souches d'ER d'origines géographiques différentes (Caraîbe, Afrique et Océan indien) ont été typées par MLST et MLVA. Conclusions : Le développement de l'approche multi-locus MLVA pour ER a été réussi. L'index génétique de discrimination basé sur le nombre d'allèles et leur fréquence est de 0.96. La structure du dendrogramme obtenue à partir de la matrice allélique des VNTRs est similaire à la structure de l'arbre MLST (Neighor joining method). La discrimination au sein d'un groupe est plus importante par MLVA que par MLST. Des groupes associées à l'origine géographique ont été definis. (Texte intégral)

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • Vachiery Nathalie, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (GLP)
  • Huber Karine, INRA (FRA)
  • Haddad Nadia, ENVA (FRA)
  • Meyer Damien, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (GLP) ORCID: 0000-0003-2735-176X
  • Pruneau Ludovic, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (GLP)
  • Saldana Angélique
  • Pilet Héloïse, ENVA (FRA)
  • Berrich Moez, ENVA (FRA)
  • Bouchouicha Rim, ENVA (FRA)
  • Pinarello Valérie, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (GLP) ORCID: 0000-0002-9209-2111
  • Carasco-Lacombe Catherine, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (GLP)
  • Magan Melanie
  • Adakal Hassane, CIRDES (BFA)
  • Boulouis Henri-Jean, ENVA (FRA)
  • Martinez Dominique, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (FRA)
  • Lefrançois Thierry, CIRAD-BIOS-UMR CMAEE (GLP) ORCID: 0000-0001-8793-5228

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/564413/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]